• Accueil
  • Economie
  • Entreprendre en affaires : Duncan salue l’initiative de la Cgeci

Entreprendre en affaires : Duncan salue l’initiative de la Cgeci

vendredi, 17 mai 2013 00:07

Le Premier ministre a présidé, hier, la Cgeci Academy 2013, organisée par le patronat ivoirien.

Le Premier ministre, Daniel Kablan Duncan, a salué, hier, la tenue de la «Cgeci academy », une initiative de la Confédération générale des grandes entreprises de Côte d’Ivoire (Cgeci), visant à préparer les jeunes à s’engager dans la création d’entreprise. Il a notamment indiqué que le thème de ces journées « entreprendre en affaires » revêt  à ses yeux, une importance capitale à plusieurs égards. «C’est d’abord une réponse appropriée à une vision stratégique du développement faisant du secteur privé le moteur de la croissance économique (…) il s’agit également de contribuer à la résolution de l’épineux problème de l’emploi en valorisant, à son propre profit, mais également à celui de l’ensemble de la communauté, nos savoirs et savoir-faire », a déclaré le Premier ministre ivoirien. Mais faut-il encore que les créateurs d’entreprises soient des personnes intrinsèquement imprégnées de la culture entrepreneuriale. « La réussite du parcours entrepreneurial et la pérennité des entreprises ainsi créées sont à ce prix », a souligné Daniel Kablan Duncan.

Exprimant sa satisfaction de constater que le gouvernement et le Chef de l’Etat, Alassane Ouattara, sont en phase avec le patronat sur le rôle que doit jouer le secteur privé dans le développement d’une économie émergente à l’horizon 2020, Daniel Kablan Duncan a assuré que le gouvernement s’attelle à mettre résolument en œuvre cette grande ambition, à travers une transformation structurelle profonde de l’économie nationale et de la société, « notamment à travers la promotion de l’excellence, des valeurs et des initiatives personnelles ainsi que la culture du résultat ».  Il a, à cet effet, insisté sur la nécessité d’investir dans les ressources humaines.

Par ailleurs, le Premier ministre a promis aux opérateurs économiques qu’une réforme fiscale d’envergure sera engagée dans les prochains mois. « Une étude en cours devrait permettre d’identifier les grands axes stratégiques d’un système adapté aux attentes des parties », a-t-il soutenu. Les mécanismes de soutien aux petites et moyennes entreprises ainsi que les perspectives encourageantes de croissance de l’économie nationale ont été également évoqués.   

Avant lui, le Président de la Confédération générale des grandes entreprises de Côte d’Ivoire, Jean Kacou Diagou, a insisté sur le fait que les hommes et les femmes d’affaires sont des gens ordinaires. Racontant sa propre expérience, il a indiqué qu’il a connu lui aussi, la peur, le doute, les moments difficiles. «Les moments difficiles, j’en ai connus. Ça été tellement dur, que des fois j’ai envisagé d’abandonner. Bon nombre de mes amis qui m’avaient promis des marchés avaient disparu. Les compagnies d’assurances multinationales ne me faisaient pas de cadeau. A chaque fin de mois, c’étaient des acrobaties pour faire face aux charges et surtout aux salaires. Ajouté à cela, la méchanceté et la mesquinerie des hommes… », a-t-il indiqué.  Mais contre vents et marrées, il a tenu et  est devenu aujourd’hui un homme d’affaires prospère avec dans son giron la Biao ; une société au Nigéria, etc. Cegeci academy vise donc à partager ce genre d’expériences avec les potentiels entrepreneurs.

David Ya

 

Read 968 times Last modified on vendredi, 17 mai 2013 00:09