• Accueil
  • Economie
  • Douanes: Nous tenons le pari des 1 175 milliards de recettes en 2013, Colonel major Issa Coulibaly

Douanes: Nous tenons le pari des 1 175 milliards de recettes en 2013, Colonel major Issa Coulibaly

mercredi, 08 mai 2013 08:49

En 2012, les recettes douanières de la Côte d`Ivoire ont atteint près de 1000 milliards Fcfa

Douanes :  Nous tenons le pari des 1 175 milliards de recettes en 2013, Colonel major Issa Coulibaly

Ce sont 1175 milliards Fcfa de recettes douanières qui ont été fixés comme objectif pour 2013 au directeur général des Douanes ivoiriennes, le colonel major Issa Coulibaly qui mise sur une lutte implacable contre la fraude et la modernisation des procédures douanières. ‘‘ Je serai sans pitié pour les opérateurs économiques qui veulent ruser avec la loi comme les brebis galeuses qui ternissent l’image de l’Administration douanière. La direction générale des douanes entend poursuivre le processus de simplification des procédures, de facilitation des échanges et de lutte contre la fraude par la mise en œuvre des actions inscrites à son programme de modernisation’’ , a-t-il prévenu.

 

En 2012, les recettes douanières de la Côte d`Ivoire ont atteint près de 1000 milliards Fcfa. Pour y parvenir, les douanes ivoiriennes placent beaucoup d’espoir en la redynamisation du système informatique ivoirien avec ceux du Burkina Faso, du Mali et du Ghana et en l’aide de l’Union européenne à travers le programme d’appui au commerce et à l’intégration régionale estimé à près de 10 milliards de fcfa. Concernant les perspectives, le Colonel-Major des douanes a indiqué que les recommandations qui seront traduites en plan d’actions devront s’inscrire dans la vision d’une ‘‘douane moderne, modèle et performante’’. A ce sujet, le Colonel Issa Coulibaly est déterminé à mettre l’accent sur les préoccupations des usagers et prendre en compte le recours optimal à l’outil informatique, l’éthique et la déontologie. ‘‘ A terme, nous devons doter notre administration d’une culture d’entreprise. Il s’agit là de considérations qui me tiennent à cœur, d’autant que ce sont des conditions sine qua non pour la douane, si elle veut véritablement être présente au rendez-vous de 2020, à savoir, un Côte d’Ivoire émergente à l’horizon 2020, un leitmotiv et projet cher au Président Alassane Ouattara’’, souligne-t-il sans relâche.

Obama satisfait des douanes ivoiriennes

Satisfait des performances réalisées par l’administration douanière du Colonel Issa Coulibaly, les Etats-Unis ont accordé à la Côte d’Ivoire, le visa douanier pour l’exportation des produits textiles sur le marché américain. Cette proclamation approuvée par le Président Barack Obama lui-même, a été officiellement effectuée par son représentant spécial pour le commerce, l’ambassadeur Ron Kirk et permet d’exporter des produits textiles et articles vestimentaires sur le marché américain.

 

‘‘ C’est une disposition qui confirme que la Douane ivoirienne, a mis en place un dispositif institutionnel qui certifie que les produits textiles ivoiriens respectent les normes fixés par les Etats-Unis, et qui empêche le transbordement illicite des produits textiles et articles vestimentaires en provenance de pays tiers sur le marché américain’’, explique-t-on à la chancellerie américaine. Ainsi, depuis octobre 2012, la Côte d’ivoire est éligible aux préférences commerciales et autres avantages liés à la loi sur la croissance et les possibilités économiques en Afrique (Agoa).

 

Cette éligibilité a été reconduite en 2013. Cette opportunité permet à l'entreprise ivoirienne exportatrice de gagner en compétitivité sur le marché américain, de répondre aux exigences de performance, de bénéficier de partenariat avec d'autres structures américaines. Elle fait surtout bénéficier d’exonération de droits de douanes et de quotas pour plus de 6.400 produits, comprenant des produits agricoles, du vin, des appareils électroniques, des produits textiles, des pièces mécaniques, des produits chimiques, l’acier et autres minerais…

 

Au plan du renforcement de l’intégration économique sous régionale, le Directeur général des Douanes ivoiriennes s’est rendu 17 au mardi 19 février dernier à Accra dans le but de signer un protocole d’accord sur l’interconnectivité entre la Côte d’Ivoire et le Ghana. Ce protocole d’accord vise à optimiser les échanges d’informations et de transit entre la Côte d’Ivoire et le Ghana. En d’autres termes, il est question pour la Côte d’Ivoire et le Ghana de mettre en place une infrastructure de réseau nécessaire à ce propos.

 

Désormais, les deux pays devront mettre sur pied une plateforme d’échange de données, un système de contrôle de l’entrée des données relatives au transit et à l’exportation entre la Côte d’Ivoire et le Ghana, afin d’optimiser la gestion des marchandises à l’exportation. Concernant la maintenance de l’infrastructure du réseau et la plateforme d’échanges, elle relève de la responsabilité des deux Administrations douanières.

Read 931 times Last modified on mercredi, 08 mai 2013 10:30