Imprimer cette page

Emploi: La 5e édition du Work’in planet s’ouvre en octobre

vendredi, 13 juillet 2018 20:19
Emploi: La 5e édition du Work’in planet s’ouvre en octobre Crédits: DR

Les 4 et 5 octobre 2018, Abidjan accueille la 5e édition du Work’in planet, le rendez-vous de l’emploi, des carrières et des opportunités.

Organisée par la Maison des chefs d’entreprises (Mce), le lancement officiel de cette édition qui se déroulera au Sofitel Abidjan Hôtel ivoire, a eu lieu le 12 juillet, à son siège, à Marcory Zone 4.

Ce salon se veut une plateforme de rencontres pour des personnes en quête d’emploi mais aussi pour les entreprises dans le cadre de la gestion de leurs ressources humaines. Il est ouvert à tous les jeunes diplômés, candidats à la recherche d’un emploi, salariés désireux de changer d’orientation professionnelle, investisseurs, entrepreneurs ou créateurs d’entreprises.

Ce sont plusieurs dizaines d’entreprises, créatrices de richesse et donc facteurs de croissance qui sont attendues, sans oublier des milliers de participants au cours de ces 48h. Des ateliers, expositions et B to B sont également prévus.

Mce dirigée par Yolande Canon est spécialisée dans l’intermédiation des ressources humaines, recherche et sélectionne pour le recrutement au poste de dirigeants, des cadres et des spécialistes. Elle opère aussi dans le domaine de la formation, la formation continue, la formation de courte durée et la formation sur mesure.

La 5e édition du Work’in planet va s’ouvrir à un moment où selon des estimations de l’Organisation internationale du travail (Oit) reprises par le groupe de la Banque mondiale, en Côte d’Ivoire, le chômage des jeunes (15 à 24 ans) se situait en 2017 à 13,5%.

Les Perspectives économiques en Afrique (Pea 2015), un rapport publié annuellement par le groupe de la Banque africaine de développement (Bad) avec ses partenaires, illustrent bien la situation de l’emploi des jeunes africains sur le marché africain.

En 2015, selon les Pea, 23 millions de jeunes étaient appelés à entrer sur le marché du travail sur le continent. En 2030, ils seront 435 millions soit une moyenne annuelle de 28,9 millions de nouveaux arrivants. Cette jeunesse est perçue par de nombreux experts comme une « bombe à retardement » si elle n’a pas d’emplois et n’est pas sainement occupée.

ANOH KOUAO

Lu 575 fois Dernière modification le vendredi, 13 juillet 2018 20:36