• Accueil
  • Economie
  • Education financière : La Fondation UBA s’engage aux côtés des tout petits avec le "Jujitsu"

Education financière : La Fondation UBA s’engage aux côtés des tout petits avec le "Jujitsu"

samedi, 24 novembre 2018 22:42
Education financière : La Fondation UBA s’engage aux côtés des tout petits avec le "Jujitsu" Crédits: DR

La fondation Uba, veut,  au  delà du métier de banquier, enseigner le respect, la discipline, l’humilité aux enfants qui représentent l’avenir du pays, à travers la discipline sportive "Jujitsu". Qui incarne ces mêmes valeurs citées ci-dessus. C’est pourquoi elle a déployé, le vendredi 23 novembre, son équipe à l’école Claire Fontaine, située aux Deux Plateaux (Abidjan-Cocody), pour une démonstration de cet art.

L’initiative  2018, nommé «Each One, Teach One», qui se déroule simultanément dans tous les pays africains où la banque et sa fondation sont présentes, vise à encourager l’inclusion financière et inciter  les touts petits à se familiariser avec l’épargne.  «  Donner des cours pratiques de  technique de défense c’est par analogie, donner aux enfants  les rudiments pour pouvoir se défendre financièrement avec des techniques d’épargne », a expliqué Michel Boni, directeur monétique à Uba Côte d’Ivoire, pratiquant lui-même cet art  martial.

Pour lui, les enfants représentent un maillon important pour l’avenir de la société. Donc, il faut pouvoir leur inculquer ce qu’il faut pour être quelqu’un demain. Et « vous savez que le Fondateur de Uba, Tony Elumelu, a dû lui-même développer certaines valeurs pour arriver à ce niveau. Certes il n’ya pas d’âge pour apprendre ces valeurs, mais l’idéal pour les enfants c’est de les apprendre dès leur bas âge », affirme-t-il.

Avant les cas pratiques, le directeur monétique de la banque a donné des conseils sur la discipline, l’humilité. Toutes ces valeurs, poursuit-il, doivent pouvoir suivre les enfants depuis l’école jusque dans milieu professionnel. Alors, les arts martiaux étaient la discipline la mieux adaptée pour pouvoir allier le métier de banquier et également toutes ces valeurs enseignées, affirme Michel Boni..

 

Kamagaté Issouf

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.