• Accueil
  • Economie
  • Économie et finances: La DGE définit son plan d’action stratégique 2018-2020

Économie et finances: La DGE définit son plan d’action stratégique 2018-2020

vendredi, 12 janvier 2018 19:33
Économie et finances: La DGE définit son plan d’action stratégique 2018-2020 Crédits: DR

Pour Adama Coulibaly, directeur de cabinet, représentant le ministre de l’Économie et des Finances, Adama Koné, la Côte d’Ivoire doit avoir une économie à forte croissance, durable et inclusive.

Économie et finances: La DGE définit son plan d’action stratégique 2018-2020

Valider son plan d’actions stratégiques 2018-2020. Tel est le but du séminaire organisé par la Direction générale de l’économie (Dge) du 10 au 12 janvier 2018, à Yamoussoukro. Ce, autour du thème « La Direction générale de l’économie face aux défis de l’émergence ».

Il s’est agi surtout pour cette direction de présenter les priorités managériales ; faire le bilan des activités réalisées en 2017 et les perspectives ; examiner et valider le projet de Plan d’actions stratégiques 2018-2020 ; adopter la matrice d’activités au titre de l’année 2018, et proposer aussi une organisation efficace et opérationnelle pour répondre aux défis de l’émergence.

Selon le directeur général de l’économie, Saint Oguié, si des résultats importants ont été obtenus, il reste cependant des efforts à fournir.  Notamment, en mettant l’accent sur la qualité et la promptitude de l’information économique ; l’amélioration et l’appropriation des outils de pilotage de l’économie nationale, sans oublier les études économiques à prendre en compte pour mieux orienter l’action économique.

Pour Adama Coulibaly, directeur de cabinet, représentant le ministre de l’Économie et des Finances, Adama Koné, la Côte d’Ivoire doit avoir une économie à forte croissance, durable et inclusive. Ce, afin de faire converger le niveau de vie des populations vers celui des pays développés. Toute chose qui passe, dira-t-il, par une administration plus moderne à même de répondre efficacement aux attentes du gouvernement.

Ces attentes sont, entre autres, la mobilisation et l’optimisation des ressources pour le financement de l’économie ; le soutien à la transformation structurelle de l’économie ; la modernisation de l’administration économique et financière ; la conduite des réformes financières et monétaires puis l’amélioration de la gouvernance et la promotion de l’éthique.

Notons que le séminaire de Yamoussoukro a été meublé par des travaux en  commission et en plénière.

KOFFI KOUAME
Agence de Yamoussoukro

Read 327 times Last modified on lundi, 15 janvier 2018 18:18