• Accueil
  • Economie
  • Économie circulaire: Vers l’installation d’un institut à Abidjan

Économie circulaire: Vers l’installation d’un institut à Abidjan

dimanche, 17 mars 2019 16:56

Le projet a fait l’objet d’une signature de convention à l’Hôtel du District autonome d’Abidjan.

Le gouverneur du District autonome d’Abidjan, Beugré Mambé et François-Michel Lambert, président de l’Institut national d’économie circulaire de France (Inec), ont procédé le 13 mars, à la signature d’une convention relative à l’installation d’un institut d’économie circulaire à Abidjan.

 L’accord a été paraphé à la salle Delafosse de l’Hôtel du District au Plateau, en présence des premiers responsables des collectivités locales, des chefs traditionnels et des guides religieux.

Se félicitant de ce partenariat naissant, Beugré Mambé a indiqué que l’objectif principal visé est de créer des emplois pour les jeunes à travers la transformation des déchets.

Le disant, le gouverneur a fait référence notamment au 1,4 million de tonnes d’ordures produites annuellement à Abidajn – à raison de 280 kg par chacun des 6 millions d’habitants et par an - et qui pourraient permettre d’employer 35 000 personnes.

Étant entendu que des études récentes indiquent la possibilité de créer 250 emplois en transformant 10 tonnes de déchets. Surtout que seuls 60 à 70 % des ordures sont ramassés dans la capitale économique ivoirienne. Beugré Mambé a donc annoncé la création d’un Département exclusivement dédié à l’économie circulaire dans le courant de cette année, en attendant la création de l’Institut qui devra penser et accompagner les projets.

 Il a également confié que le rapprochement avec l’Inec de France s’explique par la qualité du réseau dont dispose l’institution tant sur le plan technique qu’au niveau de la facilitation dans l’obtention de financements.

Pour sa part, François-Michel Lambert a exprimé la pleine adhésion de l’Inec de France à la mise sur pied de l’Institut d’Abidjan qu’il souhaite voir devenir une référence en Afrique.

Puisque l’objectif à terme est l’homogénéisation de l’action en faveur de la bonne gestion des ressources disponibles. Surtout que « nous consommons les ressources de deux planètes, alors que nous ne disposons que des capacités de régénération d’une seule », a-t-il souligné. Le président de l’Onec de France a donc dit l’engagement de son institution à mettre son réseau à la disposition du District autonome et partant, de toutes les collectivités territoriales ivoiriennes.

Pour rappel, l'économie circulaire est un concept économique qui s'inscrit dans le cadre du développement durable et qui s'inspire notamment des notions d'économie verte, d’économie de l'usage ou de l'économie de la fonctionnalité, de l'économie de la performance et de l'écologie industrielle.

ABOUBAKAR BAMBA