Print this page

Eaux et Forêts : La validation du Plan stratégique des ressources humaines 2018-2027 au menu d’un atelier

mardi, 11 septembre 2018 13:50
Eaux et Forêts : La validation du Plan stratégique des ressources humaines 2018-2027 au menu d’un atelier Crédits: Archives

Avec un effectif de 3800 agents dont pratiquement 40%  iront à la retraite dans moins de 10 ans, le ministère des Eaux et Forêts veut porter son effectif à 7000 d’ici 2020 pour répondre à la mise en œuvre de la nouvelle politique forestière et des nouveaux défis de la lutte contre le changement climatique.

Eaux et Forêts : La validation du Plan stratégique des ressources humaines 2018-2027 au menu d’un atelier

Le ministère des Eaux et Forêts veut faire de ses ressources humaines une vitrine. Ce, dans l’optique de mener à bien la politique forestière engagée par le gouvernement. C’est pourquoi les acteurs  de ce département se sont réunis ce mardi 11 septembre, à Abidjan Cocody, pour l’atelier de validation du plan stratégique des ressources humaines 2018-2027 dudit ministère.

« Les ressources humaines, c’est la richesse principale d’une organisation. Au ministère des Eaux et Forêts, la problématique des ressources humaines, c’est qu’elle est insuffisante au niveau de la qualité et de la qualité et la pyramides des âges est très déséquilibrée. Les agents sont pratiquement tous au terme de leur carrière et on n’a pas prévu un programme de relève, c’est ce que nous voulons corriger à travers une bonne programmation des effectifs  également à travers le renforcement des capacités », a  fait remarquer le directeur de cabinet adjoint du ministère des Eaux Forêts, Col Mé Kouamé, qui représentait le ministre Alain Richard Donwahi.

En effet, appuyée par l’Agence française de développement (Afd), par le biais du Contrat de désendettement et développement (C2d), l’élaboration du Plan stratégique des ressources humaines 2018-2027 a été confiée au cabinet Grh et managers associés, représenté à cet atelier par Kodehi Serges, directeur associé. Leurs travaux seront analysés par l’ensemble des participants, à savoir le rapport diagnostic de la gestion des ressources humaines du ministère, la planification stratégique 2018-2027 des ressources humaines, les propositions d’organigramme du ministère et ses structures, les propositions de fiches de poste et l’état des effectifs.

Avec un effectif de 3800 agents dont pratiquement 40%  iront à la retraite dans moins de 10 ans, le ministère des Eaux et Forêts veut porter son effectif à 7000 d’ici 2020 pour répondre à la mise en œuvre de la nouvelle politique forestière et des nouveaux défis de la lutte contre le changement climatique. Mais, souligne Col Mé Kouamé Martial, il faut aussi s’assurer que les agents nouvellement recrutés sont compétents et peuvent aborder les nouvelles problématiques. Il faut aussi une planification des ressources humaines à moyenne et long terme sans oublier le renforcement des capacités.

« En tout état de cause, il est universellement reconnu que la réussite de la mise en œuvre des politiques et des stratégies les mieux élaborées dépend principalement, de la qualité des organisations et des ressources humaines qui assurent cette mise en œuvre. C’est pour répondre à cette préoccupation que le forum des états généraux a proposé d’élaborer et mettre en œuvre un plan de développement des ressources humaines prenant en compte les questions de planification des recrutements en adéquation avec les l’organisation mise en place, de profil de carrière des agents, de formation de base, de formation continue, de meilleure description des fiches de poste et de contrats d’objectif pour les agents », a expliqué le représentant du ministre des Eaux et Forêts.

 

Kamagaté Issouf

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Read 222 times Last modified on mardi, 11 septembre 2018 13:58