Digitalisation : Le Cabinet Kaizen ouvre le débat

mardi, 03 juillet 2018 16:39
Digitalisation : Le Cabinet Kaizen ouvre le débat Crédits: DR

Selon Tanoh Beugré, chef de département technologie à l’Autorité de régulation des télécommunications/Tic de Côte d’Ivoire (Artci) , l’Etat a compris l’enjeu du  numérique c’est pourquoi il a créé le ministère de l’Economie numérique pour mieux mener sa mission auprès de la population. 

Digitalisation : Le Cabinet Kaizen ouvre le débat

L’évolution du numérique représente-t-elle une passerelle entre le secteur informel et l’Etat ? Comment le digital peut-il palier aux problèmes de l’emploi jeune ? Ce sont entre autres les problématiques qui découlent d’une autre causerie débat organisée le vendredi 29 juin, à Abidjan-Marcory, par le cabinet international Kaizen,  autour du thème : «Digital : nouveaux enjeux du leadership».

« Nos soirées débats ont pour but de réunir plusieurs souches de la société ivoirienne et d’ouvrir le débat sur des questions d’actualités touchant l’ensemble des populations afin d’ensemble trouver les synergies nécessaires pour ensemble se développer. C’est également l’opportunité d’offrir le moyen pour les professionnels du secteur de se rencontrer et de partager leurs expériences », a expliqué la directrice générale de Kaizene, Lynda Aphing Kouassi.

Selon Tanoh Beugré, chef de département technologie à l’Autorité de régulation des télécommunications/Tic de Côte d’Ivoire (Artci) , l’Etat a compris l’enjeu du  numérique c’est pourquoi il a créé le ministère de l’Economie numérique pour mieux mener sa mission auprès de la population. Mais, le développement du numérique crée de nouvelles menaces, comme la cybercriminalité. Pour cela, le gouvernement à pris des décrets  juguler  le fléau. Comme pour rassurer les uns et les autres et inviter les jeunes à s’adonner au numérique et le digital, il a soulévé les différents prix organisés par son ministère pour accompagner les start-up , notamment le prix du meilleur vendeur en ligne qui récompense le primé par un voyage à Bangkok et un séjour de deux semaines. Aussi, le représentant de l’Artci a révélé l’existence de la direction de confiance du numérique au sein de sa structure. Ce, afin de briser le mur de méfiance avec les usagers du numérique.

 Pour Nabintou Douamba, directrice communication à la compagnie d’assurance Alliance, le numérique s’impose aux entreprises. « Nous sommes obligés de nous transformer numériquement. Donc nous travaillons sur la refonte de notre site en ligne », dit-elle.

Pour Franck Diby, au service transaction du groupe Ecobank, les exigeances des clients incitent  les entreprises recourir à des innovations pour les satisfaire, dans la mesure où c’est client qui détermine la prospérité d’une entreprise. Ainsi, Ecobank est dans une phase de mutation, dans la dynamique de la digitalisation.

 

Kamagaté Issouf

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Read 549 times Last modified on mercredi, 04 juillet 2018 20:43