Lutte contre la corruption: Le gouvernement pour "l'adoption" d'une loi

mardi, 28 mai 2013 16:48
Le Secrétaire national à l Gouvernance, Méité Sindou (2e à partir de la droite) encadrés par le Directeur général du Pnud Côte d'Ivoire Luc Grégoire et la Représentante de Transparency International Susanne Kuehn Le Secrétaire national à l Gouvernance, Méité Sindou (2e à partir de la droite) encadrés par le Directeur général du Pnud Côte d'Ivoire Luc Grégoire et la Représentante de Transparency International Susanne Kuehn

[28-05-2013. 20h00] "Deux textes ont déjà été adoptés en conseil des ministres. A savoir la charte d’éthique et du code de déontologiedu gouvernement, et la charte d’éthique du code de déontologie de la fonction publique". Il a aussi évoqué le document portant cadre stratégique de la réforme administrative.

Lutte contre la corruption: Le gouvernement pour "l'adoption" d'une loi

Le Secrétaire national à la gouvernance et au renforcement des capacités, Méité Sindou, a indiqué, ce mardi 28 mai, que le gouvernement est favorable aux lois contre la corruption. Il l’a annoncé lors de la cérémonie d’ouverture du séminaire de formation de la société civile et des hommes de médias en la matière. C'était au Golf hôtel d'Abidjan-Cocody.

"Les textes de réglementation des faits de corruption proposés par le Secrétariat à la gouvernance ont eu l’onction du gouvernement", a-t-il indiqué. Et d’ajouter: "deux textes ont été déjà adoptés en conseil des ministres. A savoir la charte d’éthique et du code de déontologie du gouvernement, et la charte d’éthique du code de déontologie de la fonction publique".

Il a aussi évoqué le document portant cadre stratégique de la réforme administrative. Selon lui, ce document a déjà été examiné par le gouvernement et est actuellement sur la table de l’Assemblée nationale.

S’adressant aux participants au séminaire, Méité Sindou a indiqué que la corruption est l'ennemie de la croissance, favorise l’augmentation du coût des transactions, le gaspillage des ressources publiques, la baisse de la qualité des services publics et la perte de crédibilité des institutions.

Pour le directeur général pays du Programme des Nations Unies pour le développement (Pnud), Luc Grégoire, "la corruption est un frein majeur à la réalisation des programmes des Objectifs du millénaire pour le développement (Omd)".

La représentante de Transparency international, Susanne Kuehn note: "la lutte contre la corruption est un défi majeur à relever en Côte d’Ivoire". Car, selon le classement 2012 de "l’indice de perception de la corruption" de Transparency international, la Côte d’Ivoire occupe la 130e place sur 180 pays avec un score de 29 /100.  

Ce séminaire organisé par le Secrétariat général à la gouvernance et au renforcement des capacités, vise à donner des éclairages sur le terme corruption. 

 

Kamagaté Issouf

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.