Daoukro Énergie : Bientôt de panneaux solaires

mercredi, 15 novembre 2017 22:43
Daoukro Énergie : Bientôt de panneaux solaires Crédits: Archives

Ce fut  l’occasion pour le Pca de faire le point  sur  le  projet qu’il pilote, 11 mois après son lancement. N’Da Comoé s’est réjoui d’avoir aujourd’hui

Daoukro Énergie : Bientôt de panneaux solaires

« Nous allons produire nos propres panneaux solaires qui serviront également les autres pays africains. À travers donc la construction de nos panneaux solaires, nous viserons toutes sortes de clients. Ce sera pour nous-mêmes et pour d’autres pays. Ces panneaux solaires seront donc à vendre. Nous allons  créer une usine à cet effet », a déclaré N’Da Comoé, le président du conseil d’administration (Pca) de la Seres Synergie Holding Sa, société réalisatrice du projet Daoukro Énergie. C’était le 15 novembre, au cours d’une conférence de presse.

Ce fut  l’occasion pour le Pca de faire le point  sur  le  projet qu’il pilote, 11 mois après son lancement. N’Da Comoé s’est réjoui d’avoir aujourd’hui,  l’appui du gouvernement ivoirien et la confiance du Chef de l’État, Alassane Ouattara, et de son aîné, le président du Pdci-Rda, Henri Konan Bédié.

Il a reconnu que des balbutiements avaient été constatés depuis le lancement du projet ; expliquant que cela était dû au fait que le gouvernement n’avait pas encore donné son accord. Ce qui est désormais chose faite. Mieux, il a indiqué que sa structure voulait coûte que coûte prouver à l’État qu’elle est capable de réaliser ce projet. C’est pourquoi les travaux ont commencé avant cet accord. Maintenant que tout est rentré dans l’ordre, N’Da Comoé et ses collaborateurs entendent passer à la vitesse supérieure.

Ainsi, il prévoit d’ici un an, la production d’énergie pour le réseau ivoirien. « En accord avec les ministères concernés par le projet et après négociations, nous sommes convenus que dans un an nous bouclerons le dossier de la centrale solaire. Quant à  la centrale thermique, qui nécessite des commandes à l’extérieur, nous nous donnons trois ans pour la boucler. Ainsi, dans un an, nous allons produire et injecter les premières quantités d’énergie, et à l’horizon 2020, la centrale thermique sera fonctionnelle », a-t-il ajouté. Il faut signaler que la centrale thermique fonctionnera à base de biomasse, de biogaz et de biodiesel.

Edgar Yeboué