Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 921

Daloa :L’ANADER ÉVALUE SES MOYENS D’ACTION

lundi, 07 janvier 2013 17:02
Le Premier ministre, ministre de l’Economie et des Finances, Daniel Kablan Duncan et Bouréima Badini. Le Premier ministre, ministre de l’Economie et des Finances, Daniel Kablan Duncan et Bouréima Badini. Crédits: Abidjan.net

La ministre déléguée auprès du Premier ministre ivoirien, chargée de l’Économie et des Finances, Mme Kaba Nialé et le président de la Commission dialogue, vérité et réconciliation (Cdvr), Charles Konan Banny, ont signé le lundi 24 décembre à Abidjan-Plateau, une convention portant sur la somme de 400 millions de francs Cfa.

La ministre déléguée auprès du Premier ministre ivoirien, chargée de l’Économie et des Finances, Mme Kaba Nialé et le président de la Commission dialogue, vérité et réconciliation (Cdvr), Charles Konan Banny, ont signé le lundi 24 décembre à Abidjan-Plateau, une convention portant sur la somme de 400 millions de francs Cfa. Ce montant octroyé par le groupe de la Banque africaine de développement (Bad) et du Fonds africain de développement (Fad) va servir à la prise en charge des activités de sensibilisation initiées par la Cdvr.

Il s’inscrit dans un programme dénommé : Programme d’urgence pour la restauration des services sociaux et administratifs de base (Purssab), à la cohésion sociale et à la réconciliation nationale. Et prévoit un financement global de 72 milliards de francs Cfa.

Il a été négocié et obtenu par le gouvernement ivoirien au lendemain de la fin de la crise post-électorale, comme un appui général au budget de l’État.

La convention liant ainsi le ministère de l’Économie et des Finances d’une part et la Cdvr d’autre part vient définir le cadre de déploiement de cet appui financier à la dernière citée. Elle concerne de ce fait la composante « campagnes de sensibilisation pour la promotion de la paix et réconciliation » de ce programme d’urgence.

Le président de la Cdvr, Charles Konan Banny, a donné toutes les assurances quant à l’utilisation à bon escient de ce fonds. Ce, en vue de créer les conditions d’une vraie réconciliation en Côte d’Ivoire. Il a indiqué que l’aide sera affectée à la sensibilisation, à la mise en place d’un système d’informations et aux consultations nationales, dont le démarrage est prévu pour le 26 décembre prochain.

Read 1966 times Last modified on lundi, 28 janvier 2013 16:33