Développement humain en Afrique: La Côte d’Ivoire choisie pour le lancement 2014

lundi, 04 août 2014 15:34
Développement humain en Afrique: La Côte d’Ivoire choisie pour le lancement 2014 Crédits: Bosson Honoré

[04-08-2014. 18h00] Pour le directeur régional Afrique du Programme des nations unies pour le développement (Pnud), Abdoulaye Mar Dieye, le thème de cette année « porte sur l’impératif de la pérennisation du progrès humain, notamment en réduisant les vulnérabilités dont fait face aujourd’hui notre monde et en renforçant notre capacité individuelle et collective de résilience ».

Développement humain en Afrique: La Côte d’Ivoire choisie pour le lancement 2014

"Pérenniser le progrès humain: Réduire les vulnérabilités et renforcer la résilience". C’est le thème retenu pour le lancement africain du rapport mondial sur le développement humain. Lequel lancement a eu lieu, ce lundi 4 août, à Abidjan Sofitel hôtel ivoire.

En l’absence du Président de la République, c’est le secrétaire général de la Présidence, Amadou Gon Coulibaly qui a ouvert la cérémonie, ayant regroupé les administrateurs des Nations unies, des établissements publics et privés, et des opérateurs économiques.

Mais avant Amadou Gon Coulibaly a rappelé que la 23e édition du rapport du développement humain est importante et d’actualité. En effet, alors que les pays harmonisent leurs efforts dans la réalisation des Objectifs du millénaire pour le développement (Omd) avant l’échéance capital de 2015, ils sont confrontés à de multiples crises.  Ainsi, près de 1,5 milliard de personnes vivent dans la pauvreté tandis que 800 millions d’autres risquent d’y sombrer en cas de catastrophes naturelles.

C'est pourquoi, le représentant du parrain de la cérémonie propose le renforcement du financement endogène, l’accélération de l’industrialisation, l’augmentation du budget des dépenses pro-pauvres. Ce, afin d’améliorer les conditions de vie des populations. Cet espoir, selon lui, est possible en sens que  la croissance économique annuelle en Afrique est de l’ordre de 5%, supérieure à celle des autres continents, à l’exception de l’Asie. Cette bonne performance enregistrée est l’engagement des dirigeants africains à faire de leurs pays respectifs des renommés, explique le secrétaire de la Présidence.

Pour le directeur régional Afrique du Programme des nations unies pour le développement (Pnud), Abdoulaye Mar Dieye, le thème de cette année « porte sur l’impératif de la pérennisation du progrès humain, notamment en réduisant les vulnérabilités dont fait face aujourd’hui notre monde et en renforçant notre capacité individuelle et collective de résilience ».

Il révèle que ce nouveau rapport sort de l’ordinaire, dans la mesure où: « c’est la première fois que l’on analyse les différentes formes de vulnérabilité dite humaine, en déclinant ce concept en deux types de vulnérabilité: la vulnérabilité systémique, c’est-à-dire celle relative aux personnes exposées à plus de fragilité (enfants, femmes, adolescents) et la vulnérabilité structurelle qui est celle liée à la faiblesse des institutions et des politiques ». En somme, selon Abdoulaye Mar Dieye, le rapport 2014 esten droite ligne avec l’état actuel du développement économique et social en Afrique.

Pour sa part, le coordonnateur résident des Nations unies, représentant résident du Pnud, Babacar Cissé a rappelé que le rapport sur le développement humain est une « production intellectuelle annuelle du Pnud qui porte sur des problématiques et thématiques qui interpellent nos sociétés ». Et permet aux gouvernants de définir des politiques stratégiques de développement inclusif de leur société.

Kamagaté Issouf
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.