Coton: Le prix du kilogramme est fixé à 250 Fcfa pour la campagne 2013-2014

Coton: Le prix du kilogramme est fixé à 250 Fcfa pour la campagne 2013-2014

mercredi, 15 mai 2013 09:50

[15-05-2013. 14h00] Pour la campagne 2013-2014, le prix d’achat du coton graine premier choix est de 250F/kg et celui du coton graine deuxième choix est fixé à 225F/kg.

Coton: Le prix du kilogramme est fixé à 250 Fcfa pour la campagne 2013-2014

Pour la campagne agricole 2013-2014, le prix d’achat du coton graine premier choix est de 250 Fcfa le kilogramme. L'information a été donnée, mardi à Bouaké, par le président du conseil d’administration de l’inter coton, Tuo Lassina. C'était à l'issue de la session extraordinaire de la filière coton .

« Pour la campagne 2013-2014, le prix d’achat du coton graine premier choix est de 250F/kg et celui du coton graine deuxième choix est fixé à 225F/kg »,  a-t-il indiqué.

Selon Tuo Lassina, une baisse est observée au niveau du prix d'achat bord champ. Et ce, comparativement aux deux dernières années. En effet, lors de la campagne écoulée, le prix du coton premier choix étaient de 265F/kg et le deuxième choix 240F/kg. Il a justifié cette situation par la baisse des prix sur le marché mondial.

Le président du conseil d'administration de l'inter coton a aussi donné les nouveaux prix des intrants agricoles pour fertiliser le sol et traiter les plantes. Ils se négocient entre 330 Fcfa et 35.000 Fcfa, selon les différentes gammes de produits, a-t-il indiqué.

La culture du coton, essentiellement pluviale, est pratiquée par de petits exploitants individuels sur des superficies avoisinant en moyenne 3 ha. Elle concerne en moyenne 100 000 planteurs chaque année, répartis dans plus de 4 000 villages.

Environ 3,5 millions de personnes sont directement ou indirectement concernées par la production cotonnière. Le coton constitue le pivot d’un ensemble cultural comprenant: le coton cultivé en rotation avec le riz, le maïs, l’arachide, le mil, le sorgho.

Le coton graine est livré par les producteurs généralement regroupés en coopérative aux sociétés cotonnières (égreneurs) qui préfinancent la production par la fourniture d’intrants aux producteurs (engrais, herbicides, produits phytosanitaires, etc.).

Ce regroupement leur permet de bénéficier des intrants et autres prestations de service des sociétés cotonnières. Il permet aussi le groupage et la pesée du coton graine. Il est payé sur la base de la qualité déterminée à l’usine (1er choix ou 2è choix) et après déduction des dettes contractées pour les intrants. La capacité nationale d'égrenage actuelle est de 600 000 tonnes avec 14 usines.

Kamagaté Issouf

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Lu 1629 fois Dernière modification le mercredi, 15 mai 2013 14:55