Cotation de Shelter Afrique à la Brvm: Un million de volumes annoncés jeudi

vendredi, 06 juin 2014 10:36

[06-06-2014. 11h00] Selon le représentant du ministre auprès du Premier ministre, chargé de l’Économie et des Finances, Adama Coulibaly, l’opération que vient de réaliser Shelter Afrique est un succès à saluer et à encourager.

Cotation de Shelter Afrique à la Brvm: Un million de volumes annoncés le jeudi

Les premiers résultats de la première cotation de l’emprunt obligataire public « Shelter Afrique 6,6% 2014-2021 » de l’institution panafricaine de financement de l’habitat et d’aménagement urbain (Shelter Afrique) à la Bourse régionale des valeurs mobilières sont à 100 titres avec1 million de volumes. Ces premiers résultats ont été présentés le jeudi 5 juin, à Abidjan-Cocody, par Amadou Tidiane Bah, directeur des opérations de la Brvm, sous la sonnerie des cloches.

« Cette opération confirme, si besoin encore, l’engagement constant de Shelter Afrique à utiliser les marchés de capitaux africains en vue d’apporter sa contribution à la résolution du problème de logement sur notre continent », s’est félicité le directeur général de la Brvm, Edoh Kossi Amenouve.

Justifiant le choix de la Brvm par Shelter Afrique, il a expliqué que le marché de l’Uemoa s’est modernisé, au cours des cinq dernières années, pour favoriser la levée de ressources obligataires, en vue d’un meilleur financement des économies. Si bien que depuis 2003, 16,3 milliards de Fcfa ont été levés sur le marché.

« C’est le témoignage de la qualité de la signature de Shelter Afrique,mais également de la confiance des investisseurs en cette institution continentale unique qui offre, aujourd’hui, une large gamme de produits de financement en faveur des projets de logements à des prix abordables pour nos populations ».

Cette cotation en bourse de l’institution panafricaine fait suite à l’emprunt obligataire lancé le 22 janvier. « Au bout de 3 semaines, les fiches de souscription pour l’emprunt n’étaient plus disponibles, compte tenu de la forte demande. De cet emprunt,  un montant global de 16,362 milliards de Fcfa a été collecté pour un montant retenu de  10 milliards de Fcfa », a souligné Marie Odile Séné Kantoussan, directrice générale de la Compagnie de gestion financière (Cgf), société d’intermédiation sénégalaise mandatée par Shelter Afrique  pour « La structuration et le placement de cet emprunt obligataire ».

Selon le directeur général de l’institution panafricaine, Alassane Bâ, les fonds  vont servir à financer la construction de logements en Côte d’Ivoire, au Togo et au Sénégal. Ces projets vont coûter respectivement 5,950 de milliards de Fcfa, 4,300 milliards F et 4,420 milliards de Fcfa.

Avec une valeur nominale de 10.000 Fcfa et un taux d’intérêt de 6,60%, la durée de l’emprunt est de 7 ans, dont deux ans en différé. Mais, « Shelter Afrique peut, à tout moment, après deux années de pleine existence, soit rembourser intégralement l’emprunt obligataire, soit racheter ses obligations sur le marché », stipulent les caractéristiques de l’emprunt.

Selon le représentant du ministre auprès du Premier ministre, chargé de l’Économie et des Finances Adama Coulibaly, l’opération que vient de réaliser Shelter Afrique est un succès à saluer et à encourager. « A travers cette opération, le recours à une institution régionale comme levier pour faire face au problème de logement se justifie », dit-il.

Kamagaté Issouf
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.