• Accueil
  • Economie
  • Coopération Côte d’Ivoire-FMI/Gon Coulibaly: ''Notre relation forte avec le Fmi est au bénéfice des populations''

Coopération Côte d’Ivoire-FMI/Gon Coulibaly: ''Notre relation forte avec le Fmi est au bénéfice des populations''

lundi, 15 avril 2019 18:18
Coopération Côte d’Ivoire-FMI/Gon Coulibaly: ''Notre relation forte avec le Fmi est au bénéfice des populations'' Crédits: DR

Le Premier ministre ivoirien a eu une séance de travail, le 14 avril, avec la directrice générale du Fmi, au siège de l’institution financière, à Washington Dc.

Avant de quitter Washington Dc où il séjourne, depuis le 10 avril, dans le cadre des Réunions de printemps du Fonds monétaire international (Fmi) et de la Banque mondiale, le chef du gouvernement ivoirien, Amadou Gon Coulibaly, a eu une séance de travail avec la directrice générale du Fmi, Christine Lagarde, le 14 avril, au siège de l’institution financière.

A la fin de la réunion qui a duré un peu plus d’une demi-heure, le Premier ministre ivoirien est reparti heureux de l’issue des discussions qui ont confirmé la bonne perception que les deux institutions de Bretton Woods (le Fmi et la Banque mondiale) ont de la politique économique menée par les autorités ivoiriennes. «Nous repartons extrêmement heureux et nous sommes confiants de ce que cette relation forte avec le Fmi est une relation au bénéfice des populations ivoiriennes », s’est-il réjoui.

La séance de travail avec Christine Lagarde et son équipe a porté essentiellement sur  les performances économiques réalisées par la Côte d’Ivoire et, surtout, sur les conditions de poursuite du programme qui lie la Côte d’Ivoire et le Fmi. «Nous sommes venus discuter avec le Fmi des conditions de poursuite de ce programme et nous assurer que nous serons toujours accompagnés pour que la Côte d’Ivoire puisse maintenir cette crédibilité », a indiqué Amadou Gon Coulibaly.

Le gouvernement ivoirien a conclu avec le Fonds monétaire international un programme économique et financier, le 12 décembre 2016, au titre de la Facilité élargie de crédit couplée avec le Mécanisme élargi de crédit (Medc).  Ce programme qui vise à soutenir la mise en œuvre du Plan national de développement (Pnd) 2016-2020 couvre la période 2016-2019.

Les quatre premières revues d’évaluation de ce programme ont été concluantes et suivies des décaissements successifs d’une valeur cumulée de 456,83 millions Dts, soit 641,6 millions américains.

La cinquième revue, tenue du 14 au 27 mars 2019, a porté sur l’évaluation de l’exécution dudit programme à fin décembre 2018. Et elle a conclu à une mise en œuvre satisfaisante du programme à fin décembre 2018, sous réserve de son approbation par la direction du Fmi et du Conseil d’administration, en juin prochain. «Avoir été reçu, le 13 avril, par le nouveau président de la Banque mondiale, juste après son élection ; avoir, aujourd’hui (le 14 avril), une séance de travail avec la directrice générale du Fmi et recevoir la confirmation que ces deux institutions constatent que la Côte d’Ivoire, au plan économique, se porte bien, que ses perspectives économiques sont bonnes, que la croissance en Côte d’Ivoire sera de plus en plus inclusive, que nous allons réduire le taux de pauvreté et, surtout, avoir l’assurance de leur détermination à nous accompagner pour continuer à améliorer le quotidien de nos compatriotes, je dois dire que tout cela constitue de bonnes nouvelles », a commenté Amadou Gon Coulibaly.

La séance de travail avec la directrice générale du Fonds monétaire international a été précédée d’une rencontre tout aussi importante entre le Premier ministre et le nouveau président de la Banque mondiale, David Malpass, le 13 avril, à son cabinet, à Washington Dc. Les deux parties ont reconnu les efforts du gouvernement ivoirien  à maintenir une gestion saine de l’économie et à travailler pour une croissance inclusive.

Fort de tout cela, David Malpass a manifesté un engagement très fort de la Banque à accompagner le pays afin de relever tous les défis qui se présentent à elle, a expliqué le chef du gouvernement à la fin de la rencontre.

Amadou Gon Coulibaly a quitté Washington Dc, juste après sa séance de travail avec la directrice générale du Fmi.

David Ya
envoyé spécial à Washington Dc, Usa.