• Accueil
  • Economie
  • Coopération bilatérale: La Corée du Sud veut amplifier ses relations commerciales

Coopération bilatérale: La Corée du Sud veut amplifier ses relations commerciales

mardi, 08 octobre 2019 16:19
Coopération bilatérale: La Corée du Sud veut amplifier ses relations commerciales Crédits: DR

A l’occasion de la célébration de la fête nationale de la Corée, le 3 octobre, SEM Lee Sang Ryul a annoncé de bonnes perspectives.

« La coopération entre la Corée et la Côte d’Ivoire ne s’arrêtera pas. Nous devons aller plus loin. Nos deux pays doivent saisir toutes les opportunités qui se présenteront, et aussi surmonter ensemble les défis à venir ». C’est en ces termes que s’est exprimé SEM Lee Sang Ryul, ambassadeur de la République de Corée en Côte d’Ivoire, le 3 octobre à sa résidence sise à Cocody, à l’occasion de la célébration de la traditionnelle fête nationale du pays.

L’Etat ivoirien a été représenté à cette fête par le vice-président, Daniel Kablan Duncan. Qui conduisait une forte délégation composée de Kandia Camara, ministre de l’Education nationale, de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle ; Claude Paulin Danho, ministre des Sports ; Laurent Tchagba, ministre de l'Hydraulique ; Adama Bictogo, directeur exécutif du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (Rhdp), ainsi que des diplomates ivoiriens.

L’occasion a été alors propice pour l’ambassadeur de la Corée de réitérer l’engagement de renforcer les liens économiques et commerciaux entre les deux pays. « Il y a une volonté conjointe et manifeste des gouvernements coréen et ivoirien à se soutenir pour atteindre un développement inclusif et durable. Même si les défis pour y arriver sont nombreux, nous avons beaucoup d’espoir », a laissé entendre SEM Lee Sang Ryul.

En effet, la visite d’Etat du Président de la République Alassane Ouattara, à Séoul en 2014, a donné un coup d’accélérateur à cette coopération bilatérale. « Plusieurs accords sont en cours de finalisation entre nos deux pays. En l’occurrence, l’accord pour la promotion et la protection des investissements, la convention de non-double imposition, etc. Nous souhaitons que ces accords puissent aboutir le plus tôt possible en vue d’inciter les engagements d’investisseurs », a expliqué SEM Lee Sang Ryul.

Mais le diplomate coréen reconnaît que « le volume des échanges commerciaux est encore faible. Même si les produits de certaines compagnies coréennes, en l’occurrence Hyundai, Kia, Samsung et Lg, sont bien connues des Ivoiriens, il n’y a pas suffisamment d’entreprises coréennes implantées en Côte d’Ivoire. Pour celles déjà installées, elles ont su montrer leur compétence ».

Au titre de la coopération, l’ambassadeur explique que « les projets coopératifs sont de plus en plus diversifiés et la Corée intervient dans plusieurs domaines ». Il s’agit, entre autres, de la construction du Centre sportif et culturel Alassane Ouattara, le Centre national d’oncologie et de radiothérapie, le soutien au programme de traitement de la fistule obstétricale chez les femmes depuis 2007 avec Unfpa. Outre ces projets, la Corée du Sud est engagée sur des actions à fort impact communautaire en l’occurrence l’approvisionnement en eau potable avec l’Agence française de développement (Afd), le Projet d’appui du dispositif privé de formation professionnel et technique financé par le Fonds fiduciaire de la Corée (Koafec) à travers la Banque africaine de développement (Bad), etc.

Aussi convient-il de rappeler que les liens diplomatiques entre les deux pays datent de 1961. Et le nouvel ambassadeur coréen veut davantage amplifier ces relations d’affaires. « L’avenir s’annonce plus radieux dans cette amitié de longue haleine avec l'Agence coréenne de coopération internationale (Koica) installée à Abidjan depuis des années déjà, et la réouverture en 2016 de l'Agence coréenne de promotion des investissements et du commerce (Kotra) qui est le service commercial de l’Ambassade », espère SEM Lee Sang Ryul.

GUY-ASSANE YAPY