• Accueil
  • Economie
  • Coopération: La BAD conclut un accord pour stimuler le commerce en Afrique

Coopération: La BAD conclut un accord pour stimuler le commerce en Afrique

samedi, 25 mai 2013 09:57
M. Kaberuka, président de la BAD M. Kaberuka, président de la BAD Crédits: Archives

La majorité des banques africaines dispose de faibles bases de capitaux qui altèrent leur capacité à obtenir des limites commerciales adéquates auprès des banques internationales de confirmation, et à procéder à des transactions de taille à l’impact significatif sur le développement, selon un communiqué de presse de la banque panafricaine.

Coopération: La BAD conclut un accord pour stimuler le commerce en Afrique


La Banque africaine de développement (BAD) autorisée à conclure un accord de participation aux risques (APR) non capitalisé avec un groupe bancaire allemand, en vue de soutenir le commerce en Afrique.

 
D’un montant de 50 milliards de FCFA (100 millions de dollars US), selon les termes de cet accord, les deux banques partageront le risque de défaut d'un portefeuille de transactions commerciales dans les secteurs économiques vitaux tels que l'agro-industrie et les industries de fabrication, en provenance de banques émettrices en Afrique et confirmées par Commerzbank AG.


 
La majorité des banques africaines dispose de faibles bases de capitaux qui altèrent leur capacité à obtenir des limites commerciales adéquates auprès des banques internationales de confirmation, et à procéder à des transactions de taille à l’impact significatif sur le développement, selon un communiqué de presse de la banque panafricaine.

 

En outre, poursuit le document, les banques locales en Afrique n'ont pas bénéficié de la répartition croissante des risques du commerce mondial.
 


Cette facilité APR qui va s’exécuter sur une période de trois ans, est un  arrangement de partage des risques à parts égales, va se traduire par l’octroi d'un soutien important aux banques et aux PME africaines.
 


En outre, la facilité proposée s'alignera sur les priorités des pays membres régionaux de la BAD en matière de promotion du commerce comme cela a été réaffirmé par l'Union africaine lors de sa 18ème session ordinaire tenue en janvier 2012.

 

Elle est également conforme à la stratégie à long terme de la Banque et à la stratégie pour l'intégration régionale qui vise à consolider son engagement dans le financement du commerce en Afrique, conclut-on.
 
AIP