Coopération Côte d’Ivoire-Fmi : Daniel Kablan Duncan demande une augmentation des appuis financiers
  • Accueil
  • Economie
  • Coopération Côte d’Ivoire-Fmi : Daniel Kablan Duncan demande une augmentation des appuis financiers

Coopération Côte d’Ivoire-Fmi : Daniel Kablan Duncan demande une augmentation des appuis financiers

lundi, 22 avril 2013 21:34

La délégation du Premier ministre est rentrée de son voyage américain.

Au terme de sa mission aux Etats-Unis, le Premier ministre a donné un aperçu des grands projets en cours, dont la finalisation doit nécessiter d’importants investissements. Daniel Kablan Duncan a souhaité que le Fmi examine l’éventualité d’augmenter ses appuis pour permettre de réaliser les importants projets intégrateurs, tels l’énergie, les infrastructures routières et les chemins de fer.

Par ailleurs, la ministre auprès du Premier ministre chargée de l’Economie et des Finances, Nialé Kaba, a rencontré le Corporate Council on Africa, première organisation du secteur privé américain regroupant 85% d’acteurs dont l’objectif est de faire la promotion des opportunités d’affaires en Afrique auprès de ses membres.  Au cours des échanges, la ministre a présenté les évolutions économiques, marquées notamment par la reprise économique avec un taux de croissance de 9,8% en 2012 et une prévision de 9% en 2013. Nialé Kaba a saisi cette aubaine pour expliquer que l’adhésion à l’Agoa devrait permettre de renforcer les échanges avec les Etats-Unis et augmenter la part des entreprises de ce pays dans les secteurs économiques. Le volet agricole n’a pas été occulté par la ministre. Elle a informé que des possibilités énormes existent en matière d’agriculture, notamment avec la politique de transformation du cacao de 50% au moins de la production à brève échéance, celle de la noix de cajou, pour laquelle la Côte d’Ivoire est devenue la première exportatrice en Afrique. Dans le domaine du vivrier, la volonté du gouvernement de faire du pays, une zone permettant d’approvisionner les autres pays, après avoir satisfait la demande locale, a été soulignée. Les grands projets relatifs à l’augmentation des potentialités du Port autonome d’Abidjan, le terminal à conteneurs du Port autonome de San Pedro, les besoins en logements sociaux, les infrastructures socio-économiques en matière de routes, d’électricité, d’eau potable et d’assainissement ont également été abordés.

Lanciné Bakayoko

 

Lu 1359 fois Dernière modification le lundi, 22 avril 2013 21:37