• Accueil
  • Economie
  • Construction du 4e pont (Yopougon)/Amedé Kouakou: ‘’Tout avance bien’’

Construction du 4e pont (Yopougon)/Amedé Kouakou: ‘’Tout avance bien’’

jeudi, 18 avril 2019 15:16
C’est la deuxième fois, en quatre mois, que le ministre de l’Équipement et de l’Entretien routier (au centre) visite ce chantier. C’est la deuxième fois, en quatre mois, que le ministre de l’Équipement et de l’Entretien routier (au centre) visite ce chantier. Crédits: DR

C’est le Premier ministre, Amadou Gon Coulibaly qui, fin juillet 2018, a lancé les travaux d’une durée de 30 mois.

« Tout avance bien », s’est félicité, hier, le ministre de l’Équipement et de l’Entretien routier, Amédé Kouakou.

Le représentant du gouvernement intervenait en compagnie du préfet d’Abidjan, Vincent Toh Bi, et du directeur général du Bureau national d’études techniques et de développement (Bnetd), Kinapara Coulibaly, à l’occasion d’une visite à Attécoubé, sur le site du projet du 4e pont d’Abidjan devant relier les communes de Yopougon et du plateau en passant par Attécoubé et Adjamé.

La plateforme de travail, un ouvrage métallique, pour accélérer la réalisation des travaux est presque achevée.Les centaines d’ouvriers mobilisés sont à la tâche pour la manutention ou la soudure. Lors de ce déplacement, le ministre de l’équipement et de l’Entretien routier a rappelé que les emprises devraient être libérées pour une bonne exécution des travaux réalisés par la China State Construction Engineering Corporation (Cscec). « Nous pensons que dès que les emprises seront libérées, l’ouvrage pourra encore avancer plus rapidement », a-t-il fait remarquer.

Dans le cadre de ce projet, ce sont 14 000 ménages qui sont concernés par le dédommagement estimé à 30 milliards de FCfa. 3 000 d’entre eux ont déjà perçu leur dû.

Selon le ministre, aucun ménage ne sera laissé pour compte, « tout le monde sera dédommagé ». En quatre mois, c’est la deuxième fois que le ministre en charge de l’équipement et de l’Entretien routier visite ce chantier. « Les dispositions sont prises. Nous voudrions rassurer l’ensemble des populations installées sur l’emprise du projet que, conformément aux directives, elles seront correctement indemnisées… Des dispositions sont prises pour qu’elles puissent être à l’abri, pour que ce projet structurant puisse être réalisé », rassurait-il en décembre 2018, lors de sa première visite.

Fin juillet 2018, le premier ministre Amadou Gon Coulibaly lançait officiellement la construction du 4e pont d’Abidjan. Cet important chantier s’inscrit dans le grand Projet de transport urbain d’Abidjan (Ptua), ville où résident environ 20% de la population ivoirienne.

Ce projet, d’une longueur de 7,2 km, va coûter la coquette somme de 142 milliards de F Cfa (103 milliards pour la construction du pont et 31 milliards pour l’indemnisation des populations).

Une fois achevé, le projet qui table sur un trafic prévisionnel de 42 000 véhicules par jour en 2020 devrait contribuer à l’amélioration de la fluidité du trafic routier, tout en réduisant considérablement le temps pour parcourir la distance Yopougon-Plateau.

ANOH KOUAO