• Accueil
  • Economie
  • Compétitivité des filières agricoles: Le Conseil hévéa-palmier à huile et le Bnetd mutualisent leurs forces

Compétitivité des filières agricoles: Le Conseil hévéa-palmier à huile et le Bnetd mutualisent leurs forces

samedi, 03 août 2019 11:48
Le Dg du Conseil hévéa-palmier à huile (à droite) et le secrétaire général du Bnetd (à gauche) signant l’accord de partenariat. Le Dg du Conseil hévéa-palmier à huile (à droite) et le secrétaire général du Bnetd (à gauche) signant l’accord de partenariat. Crédits: DR

Une convention de partenariat a été scellée le vendredi 2 août, entre les deux structures étatiques, à l’immeuble Caistab, au Plateau.

Réaliser une étude sur la compétitivité des filières hévéa-palmier à huile. C’est le sens de la signature de convention entre le Conseil hévéa-palmier à huile et le Bureau national d’études techniques et de développement (Bnetd).

La cérémonie de signature a eu lieu le jeudi 1er août, à l’immeuble Caistab au Plateau. « Cette étude va permettre d’aboutir à un nouveau mécanisme de fixation de prix dans ces deux filières », a déclaré le directeur général du Conseil hévéa-palmier à huile, Fougnigué Edmond Coulibaly, expliquant que la fixation du prix est une question centrale.

A l’en croire, la durabilité de l’hévea et du palmier à huile ne saurait être effective si une solution n’est pas trouvée à la problématique de leur prix. Il pense donc qu’il faille revoir les bases de développement de ces filières et les projeter dans une nouvelle perspective. C’est pourquoi il a salué la réalisation de cette étude dont les conclusions seront disponibles dans les deux mois à venir.

Le secrétaire général du Bnetd, Yéo Adama, s’est félicité, pour sa part, de ce partenariat qui donnera de l’espoir aux acteurs de ces deux filières et à leur chaîne de valeur. « Ce partenariat vient à point nommé.  Nous mettrons les moyens qu’il faut pour qu’au terme de cette étude, nous puissions arriver à un schéma qui puisse satisfaire toutes les parties », a-t-il rassuré.

Marcel Kopoin du Cabinet Kpmg, partenaire technique de ce projet, n’a pas manqué d’exprimer sa joie d’être associé à cette convention. « Nous sommes heureux de prendre part à cette étude sur la compétitivité de la filière palmier-hévéa. Nous allons mobiliser nos experts, parce que tous les acteurs fondent beaucoup d’espoir dans cette étude », a-t-il indiqué. Et d’ajouter que le cabinet qu’il représente entend proposer des solutions qui vont permettre à tous les producteurs d’atteindre l’objectif de durabilité des deux filières.

EMELINE P. AMANGOUA