Côte d’Ivoire – Fao : Marie - Noëlle Koyara fait ses adieux à Kablan Duncan
  • Accueil
  • Economie
  • Côte d’Ivoire – Fao : Marie - Noëlle Koyara fait ses adieux à Kablan Duncan

Côte d’Ivoire – Fao : Marie - Noëlle Koyara fait ses adieux à Kablan Duncan

vendredi, 29 mars 2013 21:15
Daniel Kablan Duncan et Marie-Noëlle Koyara ont eu des échanges. Daniel Kablan Duncan et Marie-Noëlle Koyara ont eu des échanges. Crédits: fratmat

Marie - Noëlle Koyara a exprimé toute sa reconnaissance au gouvernement ivoirien pour le soutien à son institution, durant sa mission en terre ivoirienne.

 Je ne vous quitte pas. On ne quitte jamais la Côte d’Ivoire. On peut arrêter une mission, mais on ne quitte pas la Côte d’Ivoire ». C’est par ses propos empreints de gratitude et d’émotion que la représentante de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (Fao) a fait ses adieux, vendredi, au Premier ministre, Daniel Kablan Duncan. Au sortir du tête-à-tête avec le chef du gouvernement, Marie Noëlle Koyara a dit  sa foi en l’agriculture ivoirienne.  « Je suis certaine que très rapidement, la Côte d’Ivoire va non seulement retrouver sa place dans le domaine de l’agriculture dans la sous-région et en Afrique, mais qu’elle va dépasser la place d’où elle était partie », Une conviction assise sur l’activité débordante des autorités ivoiriennes qui multiplient les initiatives en faveur du secteur agricole. « Nous le constatons  tous.  L’agriculture occupe une place prépondérante qui a le soutien de tout le monde, y compris le Chef de l’Etat. Nous le voyons, à travers les différentes missions, les initiatives qui sont prises », a-t-elle expliqué, tout en assurant de l’accompagnement de son institution.  Il faut noter que Marie - Noëlle Koyara, de nationalité centrafricaine, est en mission pour la Fao, à Abidjan, depuis juillet 2007. Cette ancienne ministre est la sixième personnalité à occuper cette fonction au sein de l’institution des Nations unies. Ingénieur en agriculture, diplômée de l’Institut universitaire de technologie agronomique et forestière de M’Baïki, en République centrafricaine, elle est entrée à la Fao en septembre 1996 en tant que représentante au Cap-Vert et assumera cette fonction jusqu’en février 2001. Cette même année, elle est nommée représentante de la Fao au Burkina Faso qu’elle va quitter en 2007, pour occuper les mêmes fonctions en Côte d’Ivoire, à la place de Gbe Blewoo, Elle aura passé près de six années au bord de la lagune Ebrié.

Lanciné Bakayoko

 

Lu 1426 fois Dernière modification le vendredi, 29 mars 2013 21:20