• Accueil
  • Economie
  • "BRVM Day" : Thierry Tanoh encourage la culture boursière en Côte d’Ivoire

"BRVM Day" : Thierry Tanoh encourage la culture boursière en Côte d’Ivoire

jeudi, 28 juin 2018 23:13
"BRVM Day" : Thierry Tanoh encourage la culture boursière en Côte d’Ivoire Crédits: DR

« L’innovation et le développement des marchés financiers » est le thème de cette journée, qui a permis de réunir les acteurs du marchés financiers (sociétés cotées, société de gestion et d’intermédiation, courtiers, investisseurs) et d’autres participants qui aspirent à investir dans le marché financier de l’Uemoa.

"BRVM Day" : Thierry Tanoh encourage la culture boursière en Côte d’Ivoire

Le ministre du Pétrole, de l’Energie et du Développement des Energies renouvelables, Thierry Tanoh, était aux côtés de la Bourse régionale des valeurs mobilières, ce jeudi 28 juin, à la Maison de l’entreprise, à Abidjan Plateau, pour l’encourager pour ses performances, mais aussi pour inciter la population, surtout les jeunes à être des moteurs de croissance en s’appropriant la culture boursière. C’était à l’occasion des journées de la Brvm ou encore Brvm day. Une initiative qui vise une fois encore à valoriser la culture boursière dans l’espace de l’Union économique et monétaire ouest africaine. Un espace où la culture boursière est encore à l’état stagnante contrairement aux pays anglophones, a constaté le ministre Thierry Tanoh. Pour ce faire, "On doit intégrer l’éducation financière dans notre système éducatif afin de garantir la croissance économique des nations", indique-t-il.

« L’innovation et le développement des marchés financiers » est le thème de cette journée, qui a permis de réunir les acteurs du marchés financiers (sociétés cotées, société de gestion et d’intermédiation, courtiers, investisseurs) et d’autres participants qui aspirent à investir dans le marché financier de l’Uemoa. Pour ces derniers, leur présence cadre avec l’objectif visé par « Brvm Day », c'est-à-dire vulgariser davantage la Brvm en Côte d’Ivoire afin de montrer les atouts d’une bourse, comme l’a indiqué Dr Edoh Kosso Amenouve, directeur général de la Brvm et du Dc/Br.

Il fait remarquer qu’en 20 ans la courbe de son institution est ascendante : 6e bourse africaine en termes de capitalisation, 2e en Afrique de l’ouest en terme de progression et première place boursière islamique. Ce résultat, souligne le directeur général de la Brvm, se caractérise par une augmentation des titres échangés ( 89 millions), une efficacité des valeurs transigées (147 milliards) et une hausse de la capitalisation en 20 ans (6157 milliards Fcfa de capitalisation boursière du marché des actions et 3251 milliards Fcfa de capitalisation du marché des obligations). Mais « nous ne comptons pas nous arrêter là. Nous allons  faire en sorte que la création de la richesse soit une réalité et que la croissance soit inclusive» affirme Edoh Kossi Amenouve. Qui porte beaucoup d’espoir au programme d’accompagnement des petites et moyennes entreprises dénommé "Elite Brvm Lounge" et au troisième compartiment dédiée aux Pme/Pmi et les entreprises à fort potentialité de croissance. « Ce troisième compartiment devrait être un véritable instrument de transformation économique », explique-t-il.

Dans cette vision de la Brvm, Edoh Kossi Amenouve est encouragé par le ministre du Pétrole, de l’Energie et du Développement des énergies renouvelables. Ce dernier, dans sa conférence inaugurale, insiste pour dire que les Pme créent de l’emploi et développent des innovations. « L’Afrique ne pourra se développer qu’avec un secteur privé dynamique » clame-t-il. Poursuivant il souligne que les marchés financiers et les marchés boursiers ont un rôle capital à jouer. C’est pourquoi, dit-il, « le gouvernement, l’un des acteurs du marché de l’Uemoa, est très engagé à ne ménager aucun effort pour soutenir la Brvm ».

Les journées Brvm seront meublées par des conférences, des panels et. Ce dans l’optique d’améliorer la visibilité de l’institution boursière et promouvoir les produits et services financiers innovants.

Kamagaté Issouf
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Read 276 times Last modified on jeudi, 28 juin 2018 23:32