• Accueil
  • Economie
  • Bruno Koné à l’endroit des souscripteurs de logements sociaux: «Le gouvernement tiendra ses engagements»

Bruno Koné à l’endroit des souscripteurs de logements sociaux: «Le gouvernement tiendra ses engagements»

vendredi, 08 mars 2019 18:52
Bruno Koné à l’endroit des souscripteurs de logements sociaux: «Le gouvernement tiendra ses engagements» Crédits: DR

A la fin de la crise post-électorale en 2011, le gouvernement s’est fixé pour objectif de permettre aux populations de se loger à moindre coût, cependant la la réalisation de cette ambition se heurte à quelques difficultés.

Invité des Rendez-vous du gouvernement, 3e du genre depuis le début de l’année, Koné Bruno Nabagné, ministre de la Construction, du Logement et de l’Urbanisme, s’est voulu rassurant au sujet de la réalisation du projet présidentiel de logements sociaux. Nous allons « tout faire pour que cet engagement soit tenu », a déclaré le ministre, hier, à la Primature, au Plateau. « Le gouvernement accorde un intérêt particulier à ce projet », insiste Koné Bruno qui intervenait autour du thème : « l’accès des populations ivoiriennes au logement et à un meilleur cadre de vie ».

A la fin de la crise post-électorale en 2011, le gouvernement s’est fixé pour objectif de mettre en œuvre une stratégie à travers de nouveaux mécanismes pour la construction de 60 000 logements de 2011 à 2015. Cette stratégie adoptée en novembre 2012 a été modifiée à partir de janvier 2013. En 2015, un nouvel objectif de construction de 150 000 logements à l’horizon 2020 a été fixé car plusieurs études ont permis de réévaluer le déficit en logement qui se chiffre à environ 400.000 unités en Côte d’Ivoire.

La sortie du représentant arrive à un moment où, a-t-il fait remarquer, la réalisation de cet ambitieux programme est confrontée à de nombreuses difficultés. A ce jour, soutient-il, ce ne sont que près de 12 000 logements qui ont été construits. « C’est très faible », commente le ministre, pour qui, il faut produire des logements de l’ordre de 10000 à 20000 l’année. Alors que des promoteurs « réalisent 100 à 200 logements dans l’année ».
Dans un 1er temps, il affirme que le gouvernement s’attellera à faire en sorte que toutes les constructions qui ont connu, par exemple, un début de réalisation dans les communes de Grand-Bassam, Bingerville, Songon, Yopougon « soient habitables le plus rapidement possible ».

Mesures

Pour y arriver, le gouvernement songe à une mobilisation du financement nécessaire à la finalisation des voiries, réseaux et divers (Vrd) primaires (Cité Ado, Bingerville, Songon, Modeste, etc.), la mise en place d’un dispositif pérenne de financement du logement social, le recrutement de promoteurs immobiliers disposant de capacités techniques et financières de production de masse de logements. Les autorités songent également à une baisse des prix des logements sociaux et économiques pour répondre efficacement aux besoins des populations les plus démunies (plafonds actuels : logement social : 12,5 millions FCfa / logements économiques : 23 millions FCfa). Cette ambition passe aussi par l’élaboration de plans-types et révision du cahier des charges des logements sociaux et économiques, la mise en œuvre de techniques innovantes de construction, facilitation de l’accès au crédit, à la fois pour les promoteurs et pour les acquéreurs, etc. L’objectif, rappelle Koné Bruno, « est de faire en sorte que l’Ivoirien vive dans un cadre de  vie agréable ».

Au cours de cette rencontre, le ministre de la Construction, du Logement et de l’Urbanisme a abordé plusieurs autres sujets, à savoir la planification du développement urbain, la promotion de l’aménagement foncier, l’Arrêté de concession définitive (Acd). Sur ce dernier point, il a réaffirmé son ambition de redonner à l’Acd, toute sa force et son intégrité juridique pour en faire un élément de sécurisation des transactions en matière foncière et de dynamisation de l’économie du secteur de la construction. Au sujet des quartiers précaires, notamment à Abidjan, il a affirmé avoir un plan de restructuration de ces zones qui abritent une population d’environ 1,2 million pour une ville d’environ cinq à six millions d’habitants. Concernant les personnes qui ont souscrit au programme de logements sociaux, en déboursant 30 000 FCfa à l’inscription, il les a rassurés que le gouvernement tiendra ses engagements.

La participation de Koné Bruno Nabagné au rendez-vous du gouvernement s’inscrit aussi dans le cadre de la mise en œuvre du Programme social du gouvernement (PsGouv 2019-2020). Ce programme vise, plus spécifiquement, à fournir aux populations des services de santé efficients, à faciliter l’accès et le maintien à l’école, à favoriser l’accès à un coût abordable des populations aux services essentiels tels que le logement, l’énergie, l’eau potable et le transport, et à améliorer l’employabilité ainsi que l’accès à un emploi décent et stable pour les jeunes et les femmes.

Ainsi, le PsGouv 2019-2020 se décline en 156 actions prioritaires comprenant 12 projets phares à impact large et rapide. Coût de ce projet : 727,5 milliards de FCfa.

ANOH KOUAO