Banque mondiale: Le guichet AID bat le record de décaissement 2018 en faveur de la Côte D’Ivoire
  • Accueil
  • Economie
  • Banque mondiale: Le guichet AID bat le record de décaissement 2018 en faveur de la Côte D’Ivoire

Banque mondiale: Le guichet AID bat le record de décaissement 2018 en faveur de la Côte D’Ivoire

vendredi, 27 juillet 2018 12:27
Banque mondiale: Le guichet AID bat le record de décaissement 2018 en faveur de la Côte D’Ivoire Crédits: DR

En effet cet instrument, dénommé Ida (en anglais), a dégagé 403 millions de dollars (217,62 milliards Fcfa 1dollar= 540 Fcfa) pour le financement des projets, soit 33% de taux de décaissements.

Banque mondiale: Le guichet AID bat le record de décaissement 2018 en faveur de la Côte d’Ivoire

Au regard des statistiques de la Banque mondiale dont Fratmat.info a reçu copie le jeudi 26 juillet, l’Association internationale de développement (guichet de la Banque mondiale) est l’instrument qui a le taux le plus élevé en matière de décaissement pour le financement de projets de développement en Côte d’Ivoire.

En effet, cet instrument dénommé Ida (en anglais) a dégagé 403 millions de dollars (217,62 milliards Fcfa 1dollar= 540 Fcfa) pour le financement des projets, soit 33% de taux de décaissements. Dans ce lot, on peut citer le mécanisme de financement complémentaire de l’Aid (Suf) qui a approuvé 315 millions de dollars (170 milliards Fcfa) avec un taux de décaissement de 26%.

La Banque internationale pour la reconstruction et le développement (Bird) a pour sa part réalisé un taux de décaissement de 16% avec un montant de 200 millions de dollars Us (108 milliards Fcfa). Trois autres instruments (Reg, Tf, Gu) ont également contribué au financement des projets.

Il faut noter que l’agriculture, le transport, la politique foncière rurale, le projet multisectoriel de la nutrition et du développement de la petite enfance, la protection sociale, l’environnement et les ressources naturelles sont, entre autres, des secteurs qui ont bénéficié de l’appui de la Banque mondiale.

Ces secteurs figurent parmi les 11 projets auxquels la banque a approuvé un décaissement de 683 milliards de Fcfa. Mais avant l’annexe fiscale 2018-2019, le directeur des Opérations, Pierre Laporte, révèle que le taux d’absorption du prêt est de 15,4%, soit un décaissement de 136 milliards Fcfa. Ce montant prend en compte l’appui budgétaire.

Kamagaté Issouf
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Lu 202 fois Dernière modification le vendredi, 27 juillet 2018 14:18