• Accueil
  • Economie
  • Agriculture : Sangafowa passe le témoin à Adjoumani et Gaoussou Touré

Agriculture : Sangafowa passe le témoin à Adjoumani et Gaoussou Touré

lundi, 09 septembre 2019 19:38
Agriculture : Sangafowa passe le témoin à  Adjoumani et Gaoussou Touré Crédits: DR

La cérémonie de passation des charges s’est tenue au 23e étage de l’immeuble de l’ex-Caistab au Plateau.

Le ministre sortant de l’Agriculture et du Développement rural, Mamadou Sangafowa Coulibaly a remis les charges de son département aux ministres Kobénan Kouassi Adjoumani et Gaoussou Touré, respectivement en qualité de ministre de l’Agriculture et du Développement rural et de ministre en charge de la Promotion de la riziculture.

C’était le lundi 9 septembre à l’ex-Caistab, au Plateau. Après avoir exprimé leur gratitude au Chef de l’État, au vice-Président de la République et au Premier ministre, les deux ministres entrants ont unanimement salué le travail abattu par leur prédécesseur. À l’occasion, Kobénan Kouassi Adjoumani s’est engagé à poursuivre et mener à leur terme l’ensemble des chantiers en cours, conformément à « la feuille de route claire » qu’il a reçue du Président de la République et du Premier ministre.

Notamment les vastes projets du Programme national d’investissement agricole (Pnia) de 2e génération au nombre desquels la réalisation des agropoles, la bourse des matières premières, l’accélération de la mécanisation et de la politique foncière agricole et le système de formation agricole. Pour ce faire, il s’est félicité de pouvoir compter sur le soutien et l’accompagnement du ministre sortant et de l’ensemble du personnel du maroquin dont il a désormais la charge. Le nouveau patron de l’Agriculture et du Développement rural a promis également d’être à l’écoute de ses nouveaux collaborateurs et de l’ensemble des producteurs. « Nous devons être à la disposition de tous les acteurs de l’agriculture », a-t-il lancé.

Le riz : un choix stratégique

Pour sa part, Gaoussou Touré a profité de l’occasion pour saluer la vision du Chef de l’État en créant un ministère exclusivement dédié au développement de la filière riz et faire de la Côte d’Ivoire un pays exportateur. D’autant plus que les experts s’accordent à dire que l’Asie qui approvisionne actuellement l’Afrique sera importatrice de cette denrée à l’horizon 2030. Gaoussou Touré a donc dit son engagement à créer les conditions de la réalisation de ce dessein du Président de la République pour la sécurité alimentaire et l’économie ivoirienne, à travers une stratégie claire et efficace. Cela il a dit vouloir le faire avec l’appui du désormais ex-ministre de l’Agriculture et du Développement rural.

De la poursuite des grands chantiers

Quant à Mamadou Sangafowa Coulibaly, il a insisté sur la confiance dont il a bénéficié de la part du Président de la République, du vice-Président et du Premier ministre pour la conduite d’un ministère aussi stratégique que celui de l’Agriculture sur une aussi longue période. Il s’est également réjoui du choix de deux personnalités « bénéficiant de la confiance du Chef de l’État » pour reprendre la main et poursuivre les différents chantiers. Parce qu’ils bénéficieront des ressources financières nécessaires pour l’atteinte des objectifs. Pour le bilan de son action, le ministre sortant a dit vouloir s’en remettre aux acteurs et à l’histoire pour en juger de la valeur. Il n’a pas manqué de féliciter les producteurs, ses anciens collaborateurs et les partenaires techniques pour l’engagement qu’ils ont manifesté durant toutes ces années et qui a permis d’atteindre les résultats obtenus.

La cérémonie de passation des charges a été dirigée par Aminata Bamba, conseiller technique représentant la secrétaire générale du gouvernement.

ABOUBAKAR BAMBA