Agriculture: Des bananiers associés à l’hévéa pour lutter contre la pénurie de banane plantain
  • Accueil
  • Economie
  • Agriculture: Des bananiers associés à l’hévéa pour lutter contre la pénurie de banane plantain

Agriculture: Des bananiers associés à l’hévéa pour lutter contre la pénurie de banane plantain

dimanche, 21 avril 2013 12:47

Dans le département d’Alépé, Danguira, Ahoutoué et Akouré sont les localités retenues pour ce projet pilote.

Agriculture: Des bananiers associés à l’hévéa pour lutter contre la pénurie de banane plantain



Une nouvelle variété de bananiers appelée « bing-ebanga » sera associée à la culture d’hévéa.


 
Kanhon Anselme, technicien spécialisé en cultures pérennes à l’Agence nationale d’appui au développement rural (Anader) d’Alépé, explique que ce projet consiste à planter dans les plantations d’hévéa, ces bananiers sélectionnés.



L’objectif, a-t-il argumenté, est de rentabiliser les espaces cultivables dans lesdites plantations. « Avec l’avènement de l’hévéaculture, les terres se raréfient pour les cultures annuelles. A cette allure, la banane plantain, pourtant très prisée par les Ivoiriens, pourrait disparaître ». Il indique que sur une superficie d’un hectare d’hévéa, il est possible d’y planter 1500 plants de bananiers sélectionnés qui produiront au bout de 9 mois.


 
En attendant que l’hévéa entre en maturité sur une période de 6 ou 7 ans, le planteur pourra récolter plusieurs fois ses bananes. Un autre avantage toujours selon lui, est que tous les plants entrent en production en même temps. Ce qui permettra au planteur de faire une prévision pour la commercialisation.



Dans le département d’Alépé, Danguira, Ahoutoué et Akouré sont les localités retenues pour ce projet pilote. Trois planteurs sont chargés de sa mise en œuvre. Ils ont reçu le 20 avril dernier des plants.



M. Kanhon confiera que si tout se déroule comme prévu, à partir de janvier 2014, ce sont environ 8000 régimes de banane plantain qui seront disponibles. Ce qui pourra soulager ceux qui aiment cette denrée alimentaire.



D’autres départements comme Aboisso, Adzopé, Grand-Lahou, Guiglo… ont été également retenus pour ce projet pilote.


Boni Amlaman
Correspondant local

Lu 1881 fois Dernière modification le dimanche, 21 avril 2013 12:58