• Accueil
  • Economie
  • 6e édition du Fiad/Mohamed El Kettani (Pdg Attijariwafa Bank): ‘’L’avenir de l’Afrique passera par les femmes’’

6e édition du Fiad/Mohamed El Kettani (Pdg Attijariwafa Bank): ‘’L’avenir de l’Afrique passera par les femmes’’

jeudi, 14 mars 2019 19:41
Le Pdg du groupe bancaire Attijariwafa Bank, Mohamed El Kettani. Le Pdg du groupe bancaire Attijariwafa Bank, Mohamed El Kettani. Crédits: Sercom Fiad

Situant le cadre de la présente édition du Fiad et le contexte économique mondial et africain marqué aussi bien par la croissance continue que par des incertitudes grandissantes, le Pdg du groupe bancaire Attijariwafa Bank, Mohamed El Kettani, a souligné l’impérativité pour les dirigeants africains de mener des réformes structurelles et d’approfondir l’intégration économique, afin de « libérer davantage des énergies créatrices de richesses et de valeurs ».

S’il a suggéré aux dirigeants d’appuyer l’entrepreneuriat des jeunes notamment dans le domaine de du digital, Mohamed El Kettani a mis l’accent sur le rôle que les femmes peuvent jouer dans le développement du continent. Pour lui, il n’y a pas de doute, « l’avenir de l’Afrique passera par les femmes ».

Cette conviction tient dans la mesure où, a-t-il argué, les femmes représentent 70% de la force agricole du continent et produisent environ 90% des denrées. Il faut leur donner l’opportunité de s’impliquer davantage. « Une régulation, la formation et l’égalité aux ressources permettront aux femmes non seulement de contribuer à une constance des rendements agricoles, mais cela pourra aussi leur permettre de s’engager dans d’autres secteurs productifs », a soutenu Mohamed El Kettani.

À travers ce discours, le Pdg d’Attijariwafa Bank montre l’engagement de son institution à accompagner les femmes dans leur contribution au développement économique inclusif.

Cet engagement a été d’ailleurs matérialisé par la signature d’une convention d’accompagnement entre le groupe Attijariwafa Bank (dont la Sib est la filiale), la Banque africaine de développement (Bad) et la commission entrepreneuriat féminin de la Cgeci, afin d’appuyer les femmes entrepreneures en termes de bancarisation et facilitation d’obtention de financements.

FAUSTIN EHOUMAN
Envoyé spécial à Casablanca (Maroc)

Read 106 times Last modified on jeudi, 14 mars 2019 23:30