Imprimer cette page

4e pont d’Abidjan: Gon Coulibaly lance les travaux, ce lundi

lundi, 30 juillet 2018 08:06
4e pont d’Abidjan: Gon Coulibaly lance les travaux, ce lundi Crédits: DR

Le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly lance cet après-midi, à Attécoubé, les travaux de construction du 4e pont d’Abidjan qui reliera les communes de Yopougon et du Plateau en passant par Attécoubé et Adjamé. Un important chantier faisant partie intégrante de la composante 1 (mise en œuvre des infrastructures Ndlr) du grand Projet de transport urbain d’Abidjan (Ptua).

L’initiative bénéficie de l’accompagnement, à divers niveaux, de grands bailleurs internationaux tels que le groupe de la Banque africaine de développement (Bad), l’Agence japonaise de coopération internationale (Jica) et le Fonds pour l’environnement (Fem).

Le 4e pont d’Abidjan dont la réalisation est prévue pour durer 30 mois (devant être livré en décembre 2020), viendra améliorer la fluidité du trafic et donner une alternative aux usagers de l’autoroute reliant les quartiers de Yopougon, Attécoubé et Adjamé. Il s’agira de construire une chaussée de 2X3 voies séparées par un terre-plein de 20 mètres qui constituera, en fait, la route du deuxième train urbain d’Abidjan du côté de Yopougon sur une longueur de quatre kilomètres. Le projet comprend également trois échangeurs sur les principales voies franchies à Yopougon, une plateforme de péage à Attécoubé et un pont sur la baie du Banco. L’un des impacts attendus de ce projet, en plus de l’amélioration de la fluidité du trafic à Abidjan, c’est la réduction des embouteillages et des accidents de circulation sur l’autoroute Yopougon-Attécoubé-Adjamé.

Depuis 2011, le gouvernement a entamé de grands chantiers en matière d’infrastructures routières sur toute l’étendue du territoire national. L’objectif étant de désenclaver les villages, de raccorder les régions et départements, d’améliorer la circulation dans les grandes villes mais  d’apporter surtout, pour la capitale économique, Abidjan, une réponse appropriée au problème de la fluidité du trafic. Ainsi, des projets structurants comme le pont Henri Konan Bédié, l’échangeur du Vge et le boulevard de France redressé ont pu voir le jour dans la métropole abidjanaise. Cependant, beaucoup reste à faire à Abidjan en l’occurrence, compte tenu de la démographie galopante (environ cinq millions d’habitants à Abidjan) et la forte croissance du parc automobile ivoirien.

FAUSTIN EHOUMAN

Lu 1120 fois Dernière modification le lundi, 30 juillet 2018 08:11