2e C2D : Signature d’une convention pour l’amélioration des conditions de vie des populations
  • Accueil
  • Economie
  • 2e C2D : Signature d’une convention pour l’amélioration des conditions de vie des populations

2e C2D : Signature d’une convention pour l’amélioration des conditions de vie des populations

vendredi, 29 juin 2018 05:50
2e C2D : Signature d’une convention pour l’amélioration des conditions de vie des populations Crédits: DR

Cette nouvelle convention, qui intervient dans le 2e C2d, permettra, selon les parties signataires à améliorer les conditions de vie des populations de huit régions pilotes.

2e C2D : Signature d’une convention pour l’amélioration des conditions de vie des populations

En marge de la 3e réunion du Comité d’orientation et de suivi du Contrat de désendettement et de développement (C2d) présidée par le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly, le jeudi 28 juin, à Abidjan Plateau, la Côte d’Ivoire et la France (représentée  par la Secrétaire d’Etat auprès du ministre français de l’Economie et des Finances Delphine Geny Stephan), ont signé une convention d’affectation du projet d’appui au développement économique et écologique des territoires ruraux en Côte d’Ivoire (Ecoter).

Cette nouvelle convention, qui intervient dans le 2e C2d, permettra, selon les parties signataires à améliorer les conditions de vie des populations de huit  régions pilotes. Ce, à travers le renforcement de la gouvernance territoriale inclusive  et le dialogue politique ;  à travers l’appui à la planification, au financement et la mise en œuvre  d’investissements productifs permettant un développement économique durable des territoires et répondant aux défis du changement climatique  grâce à une planification ; à travers aussi le soutien aux collectivités territoriales afin  de mettre en œuvre leurs compétences dans la gestion des ressources naturelles.

Le projet Ecoter bénéficie d’un montant de 23 milliards Fcfa (35 millions d’euros). « L’objectif vise à donner des meilleurs perspectives à nos populations et notre jeunesse », a souligné le Premier ministre, ministre du Budget et du Portefeuille de l’Etat, Amadou Gon Coulibaly, dans son discours d’ouverture de la célébration des cinq années de ce contrat. Il a aussi révélé que les dépenses pro-pauvres ont doublé pour atteindre 2500 milliards Fcfa.

Au cours de réunion du Comité d’orientation et de suivi du C2d, la France et la Côte d’Ivoire ont fait le bilan des 5 ans du C2d avec à la clé la présentation des conclusions et recommandations des audits des projets dudit contrat de 2013, 2014, 2015 et 2016. Rappelons que le 1er C2d  qui couvrait la période  2012-2015, portait sur un montant de 413,25 milliards Fcfa et le deuxième (2014-2020) est estimé à 738 milliards Fcfa. Vu les résultats enregistrés pour ces deux phases, les acteurs planifient le lancement du troisième C2d .

Kamagaté Issouf

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Lu 330 fois Dernière modification le vendredi, 29 juin 2018 05:58