électricité: Plus de 75 000 ménages vont être branchés

électricité: Plus de 75 000 ménages vont être branchés

jeudi, 28 mars 2013 08:52
Adama Toungara, ministre des Mines, du Pétrole et de l'Énergie, a mis sous tension le réseau électrique de N'dotré Adama Toungara, ministre des Mines, du Pétrole et de l'Énergie, a mis sous tension le réseau électrique de N'dotré Crédits: DR

Amener les familles à faible revenu à avoir accès à l’électricité, est l’une des priorités du gouvernement ivoirien à travers ce projet. Selon Madani Tall, directeur des opérations de la Banque mondiale en Côte d’Ivoire, ce projet, d’un montant de 25 milliards de francs Cfa, est un don de sa structure.

électricité: Plus de 75 000 ménages vont être branchés

Le ministère des Mines, du Pétrole et de l’Énergie, en partenariat avec la Banque mondiale, a procédé, le 26 mars, au lancement des branchements électriques sociaux à N’dotré dans la commune d’Abobo (Abidjan).

Amener les familles à faible revenu à avoir accès à l’électricité, est l’une des priorités du gouvernement ivoirien à travers ce projet. Selon Madani Tall, directeur des opérations de la Banque mondiale en Côte d’Ivoire, ce projet, d’un montant de 25 milliards de francs Cfa, est un don de sa structure. « L’appui au secteur de l’électricité a pour objectif de permettre à la Côte d’Ivoire de réhabiliter, améliorer et étendre son réseau de distribution et de préparer les investissements futurs, relatifs aux réseaux de transport d’énergie électrique », a-t-il souligné.

Pour lui, cette opération de raccordement au réseau électrique de familles à faible revenu au moyen d’un mécanisme appelé « Revolving » concerne 40 000 ménages. Si l’on ajoute la contribution de l’Union européenne (Ue) de 11 milliards de francs cfa, ce nombre s’élève à environ 75 000 ménages bénéficiaires. Madani Tall a indiqué que cette opération va s’étendre progressivement à l’intérieur du pays.

Le ministre des Mines, du Pétrole et de l’Énergie, Adama Toungara, a dit sa gratitude aux partenaires pour leur soutien. « Nos parents pauvres ont aussi droit au bonheur ». Il a invité les populations d’Abobo et par ricochet celles du district d’Abidjan à éviter les branchements illicites. « Cette fraude est préjudiciable à l’économie ivoirienne », indique le ministre.

Chaque ménage, pour son raccordement, doit débourser la somme de 20 000 francs cfa et le reste sera échelonné sur environ deux ans.

 

Franck YEO

Lu 1234 fois Dernière modification le jeudi, 28 mars 2013 09:53