Les convives de l’exposition dénommée «Kin-Babi» et dont le vernissage a lieu le vendredi 29 novembre, à partir de 18h, pourront se délecter de la puissance créatrice contemporaine de la Rd Congo.
« Le peuple Baoulé est un peuple de paix et un peuple faiseur de roi. Lorsque ce peuple rend un service, il attend une reconnaissance. En construisant cet édifice, le président Alassane Ouattara vient de prouver qu’il est un homme qui respecte ses engagements et est reconnaissant envers ses bienfaiteurs …
Pour l’édition 2013-2014, des élèves de 14 établissements d’enseignement général, technique et professionnel du district d’Abidjan et de Grand-Bassam, seront en compétition a indiqué Mme Aminata Touré, directrice générale de R , productrice de l’émission. Pour ce faire, les candidatures sont ouvertes du 26 novembre au 31 décembre 2013.
En effet, selon les organisateurs, les Jnle ont pour objectifs, entre autres, de positionner la bibliothèque enfantine au sein de la bibliothèque nationale comme un centre de référence de la lecture publique et surtout de la littérature pour la jeunesse ivoirienne.
Dans sa nouvelle démarche, l’artiste est en plein dans la spiritualité. Où Dieu est présent à chaque étape de la réalisation de ses œuvres. L’artiste avoue qu’il est convaincu que l’univers est le champ d’expression d’un maître qui a cédé une partie de ses prérogatives aux artistes.
Affoussiata Bamba-Lamine a expliqué à la famille qu'il s'agissait pour elle de s'acquitter d'un devoir de solidarité qui est une tradition chaque fois que la grande famille de la presse est éprouvée.
Figuratif, abstrait et paysagiste, il développe ses différents sujets à travers sa vision de l’art. Une démarche qu’il explique à travers des récits qui accompagnent chaque toile de « pas de brave ».
Cette journée, selon le Burida, ambitionne de faire prendre conscience à la population sur le rôle important des créateurs dans l’équilibre de notre société.
« J’ai profité de cette visite pour m’enquérir de la situation des deux journalistes, l’un tué et l’autre enlevé », a souligné d’entrée la représentante spéciale du secrétaire général de l’Onu en Côte d’Ivoire.