Faut-il le rappeler, Mondoblog est une plate-forme qui regroupe des blogueurs francophones sélectionnés par un concours initié par l’Atelier des Médias de Radio France internationale.
Une délégation des responsables des médias publics français, conduite par Mme Saragosse, a échangé, hier, avec Dominique Ouattara.
Dans cet album, l’on dénote des airs de musique urbaine « made in Côte d’Ivoire ». Une signature qui vient la projeter au-devant de la scène musicale ivoirienne.
Selon Mme Saragosse, la Côte d’Ivoire qui vient d’amorcer le développement, après la décennie de crise, suscite une attention particulière de la part du groupe France média monde.
Le Président Ouattara qui a félicité les responsables du Cnp pour le travail « important » et « exceptionnel » abattu en si peu de temps, les a encouragés à continuer le dialogue avec lesdites entreprises pour une presse plus crédible.
Outre ces points, Marie-Christine Saragosse a indiqué avoir échangé avec le Premier ministre sur les émissions délocalisées qui se feront à Abidjan. "Parmi les émissions, nous avons le portrait de la Côte d'Ivoire en mutation et nous ferons une très belle émission avec France 24", a-t-elle dit.
Par ailleurs, la radio mondiale a mis à profit la célébration de cet anniversaire pour lancer deux nouveaux émetteurs dans la capitale politique et administrative ivoirienne, Yamoussoukro et à San Pedro.
Pour le secrétaire général du Synappci, toutes ces entraves annihilent les efforts entrepris par le gouvernement depuis 1990, dans le cadre de l’amélioration de l’environnement institutionnel de la presse, à travers l’adoption de textes moins liberticides.
« Est-ce faire preuve de professionnalisme que d’inciter les populations à manger la viande de brousse quand le gouvernement prend la décision de l’interdire en raison de la menace de l’Ebola », s’est interrogée Affoussiata Bamaba-Lamine, ministre de la Communication