Prenant la parole, Salif Keïta a salué le mérite du président Ivoirien. « Je ne suis pas un politique. Je suis un musicien. Je salue et je félicite le travail bien fait. Le Président Ouattara a donné sa vie pour son pays et il mérite notre soutien. »
Intitulé « la pirogue », ce film réalisé par le cinéaste sénégalais Moussa Touré et qui dure 1 heure 27 minutes, retrace les risques liés à une immigration clandestine.
Amadou Gon Coulibaly a invité les nombreux jeunes africains de 18 à 34 ans estimés à 200 millions à continuer à travailler et innover, pour que le continent noir poursuive sa croissance économique.
« Notre société est en profonde mutation. ''La Voie originale'' sera aux côtés des faibles et des persécutés. Ses colonnes seront dédiées aux cris de douleurs des victimes des prédateurs de la société, aux partis politiques, etc.», a-t-il déclaré.
L’ ’’Abissa’’est une danse sacrée qui dure une semaine entière. Elle est destinée à consolider les liens entre les vivants et les morts, mais également à renouveler l’alliance du peuple N’Zima avec « Afoantchè », génie ayant transmis cette danse au peuple.
Face à la menace du virus de la grippe aviaire, seul les poulets coquivoire ont été choisis par le comité d’organisations. D’autres grillades d’escargot, de queux de bœuf et de saucisse, des fruits de mer et du poisson sont également disponibles pour les friands des grillades.
C’est le doyen d’âge Dodon Adjé Jacques, de la génération Ebébou, qui a dirigé ce défilé. Qui a été suivi de danses traditionnelles et guerrières.
La cérémonie de clôture de cette activité de création et d’expression a eu lieu, le 29 août, en présence des autorités politiques, administratives et coutumières de la ville.
Pour la réussite de cette fête, autorités politiques, administratives et coutumières de la région du Sud-Comoé ont travaillé en parfaite intelligence.