Après donc six (6) d’absence sur l’échiquier musical africain et mondial, Serge Martin Bambara, plus connu sous le pseudonyme de Smockey signe son grand retour.
Son nouvel album de 11 titres est intitulé: « Quand on te parle, faut écouter ». C’est sûr que le monde du décale-coupé sera en ébullition.
Ce nouveau prix qui a été conçu pour récompenser une citoyenne de la sous-région ouest-africaine, comme la précisé M. Ezin, vient renforcer la présence et la place de la CEDEAO qui, depuis 1993, décerne son Prix spécial de l'intégration pour accompagner cette fête biennale du septième art.
S'offusquant que de telles rumeurs se retrouvent dans la presse, le président de la guilde africaine des réalisateurs et producteurs, Balufu Bakupa-Kanyinda, a souligné que la question du retrait de ce film n'a jamais été évoquée.
La veuve de Sotigui, Moussognoma Kouyaté, s'est réjouie de cette reconnaissance et a exprimé sa gratitude à l'endroit des autorités de la ville de Ouagadougou. 
Le « Kilimandjaro » a accueilli toutes les activités se rapportant au cinéma tandis que dans le pavillon de la créativité, il s’y déroulent les projections à la carte. Également on y découvre l’ensemble des éventails qu’on retrouve dans les métiers du cinéma.
Poursuivant, il a affirmé que ce prix vise également à célébrer l’excellence cinématographique. Mieux, il "célèbre la créativité et l'expérience panafricaine incarnée par Thomas Sankara", a-t-il dit.
"Ce festival, dira le ministre, est un format réduit centré sur les préoccupations des professionnels du cinéma".
Cette formation a pour cible les opérateurs économiques, acteurs culturels et touristiques de la région. L’objectif, réussir la 11e édition du Ficad.