Bernard Kieffer séjourne à Abidjan pour promouvoir son ouvrage-cri du cœur pour que la vérité, enfin, éclate. D’ailleurs, il anime une conférence, ce mercredi 12 août, à la Maison de la presse.
Placées sous la présence effective de l’ambassadeur de Côte d’Ivoire en France, ces retrouvailles ont rappelé à bien des égards la nécessité d’une cohésion harmonieuse au sein de la communauté ivoirienne.
S'agissant de la gestion de la période transitoire, il faut avouer que les textes de l’Unjci, moins explicitent, évoquent en leur l'article 18 le Conseil consultatif qui devrait "jouer un rôle de médiation en cas de besoin".
« Cette décision est liée à des considérations d’ordre sécuritaire », explique le communiqué. Et cela, suite à une réunion tenue d’urgence, le jeudi 6 août 2015, au cabinet de la ministre de la Communication, Me Affoussiata Bamba-Lamine.
A ce titre, le comité fait savoir que la Tnt payante ne devrait pas proposer des bouquets excédant 5000 Fcfa. Au plan technique, ce sont 35 sites qui seront déployés sur l’étendue du territoire national.
A quelques jours de la célébration de l'an 55 de la Côte d’Ivoire prévue pour le 7 août 2015, l'on peut indiquer que l'action des promoteurs comme Thierry Dia permettront de restituer l'histoire de l'art contemporain en Côte d’ivoire. 
Sakanogo Mohamed Lamine, directeur général adjoint du groupe Fraternité Matin, parrain de cette cérémonie de remise d’attestations, s’est félicité de cette initiativedes apprenants qui sont pour la plupart des managers d’entreprise tant dans le secteur public que privé.
M. Sakanogo a pris bonne note et a promis prendre connaissance du dossier. « Je souhaiterais que vous me rendiez compte de l’avancement dans les différentes étapes de la procédure judiciaire », a-t-il suggéré.
Il dit protester contre cette mesure, surtout que les délits de presse ont été dépénalisés depuis 2004 en Côte d’Ivoire.