Musique: Le Blues célébré à Kolia

vendredi, 26 février 2016 19:47
La première journée de « Kolia Blues Festival » a permis de découvrir les pas de la danse N’Goron de Kôrô, ainsi que l’art des forgerons, les spécialités culinaires de la région.
Il faut souligner que grâce à un compte spécial pour appuyer le Mali, quelques mausolées ont été reconstruits.
Pour réussir son mandat, Olivier Yro a annoncé qu’il entend tisser des partenariats avec de nombreuses structures.
Au-delà du Masa, Ismaël Diaby est un féru de la musique, un musicien pour tout dire ! Souvenez-vous de cette belle époque, les années 1980, où l’Orchestre de l’Université d’Abidjan (Oua) brillait de mille feux.
Le commissaire général du Popo carnaval et ses collaborateurs ont-ils, par ailleurs, salué "les initiatives dynamiques du ministre Roger Kacou pour le repositionnement du tourisme dans notre pays".
La cérémonie qui a eu pour cadre l’ambassade de Côte d’Ivoire au Burkina Faso, s’est déroulée en présence du ministre burkinabè de la Communication et des Relations avec le parlement, Rémis Fulgance Dandjinou.
Formateur de milliers de cadres africains, Gilles Atayi a pris son bâton de pèlerin pour dire la parole de succès, ce défi que l’Afrique, abonnée au calcul qui ne tombe pas, à la mendicité de masse et à col blanc, a du mal à relever.
Pour marquer leur adhésion à ce spectacle, les transporteurs n’ont pas hésité à afficher les posters de l'artiste sur leurs mini cars communément appelés « gbaka ».
La mise en bouche pratique de cette réinvention tant vantée, se fera à la faveur du vernissage de l’exposition d’arts visuels au service des arts de la scène intitulée «Great black music» ou «L’épopée des musiques noires»