''La ligne d’or'' (nouvelle œuvre de Charles Pemont) nous plonge également dans les subtilités féminines.
L’inspecteur général, James Kadjo Houra a estimé que la nomination de M. Kossonou est "un bon choix du ministre de la Culture". "C’est quelqu’un d’ouvert. Il saura gérer les problèmes de l’Insaac et aussi vous comprendre", s’est-il adressé aux agents et personnel de l’institut.
Apoteoz base ses activités sur des principes de citoyenneté, de qualité, de professionnalisme, et surtout de passion. Ainsi chaque année, notre entreprise s’assure de sa mission au travers d’évènements de grande envergure telle qu’Abidjan Perle de Lumières, Les Feux d’artifice d’Abidjan (Célébration du nouvel an) ou encore le concours Symphonie…
« L’Afrique a quelque chose à dire de ses rapports avec la Scandinavie, en général et en particulier avec le royaume uni de la Norvège », a-t-il dit.
Présenté, samedi dernier, à l’Institut national supérieur des arts et de l’action culturelle, “La Reine et la montagne’’, encore au stade expérimental, s’annonce comme un spectacle de haut vol.
L’ancienne Assemblée nationale qui sera érigée en musée servirait, à les en croire, de lieu de conservation de la mémoire collective. Telles sont les propositions du regroupement d’une douzaine d’organisations de la société civile dont fait partie le Pr Luc Marius Ibriga.
La réhabilitation du joyau architectural, entamée en juin 2 013, tire à sa fin. Koné Dodo, directeur général de cet édifice, rassure la communauté artistique sur l’état d’avancement des travaux, et annonce des innovations.
Le 31 décembre, un show pyrotechnique sur fond de musique et déclinant le leitmotiv cher au Président Alassane Ouattara sera offert par Apoteoz à la population. 
Avec une chorégraphie bien synchronisée et des effets spéciaux, N’soleh, compagnie panafricaine contemporaine, a sublimé la première édition de la Bara.