• Accueil
  • Culture
  • Zouglou Days : Les Garagistes, Espoir 2000 et Dézy Champion enflamment la place de la Paix

Zouglou Days : Les Garagistes, Espoir 2000 et Dézy Champion enflamment la place de la Paix

mardi, 23 avril 2013 22:29

La première étape du Festival zouglou a eu lieu, samedi, à Bouaké.

Il y a eu beaucoup de monde, samedi, à la place de la Paix située au quartier Air France de Bouaké. La raison. La structure Showbox international d’Angelo Kabila a réquisitionné une brochette d’artistes, dans le cadre des Zouglou Days, pour permettre aux populations bouakéennes de vivre au rythme de la musique Zouglou sortie de l’université au début des années 1990.

Pour que la fête soit totale, la structure Ikse a installé un podium avec un écran led et une sono qui pouvait distiller les décibels à des centaines de mètres du lieu de rassemblement. Le décor étant planté, les artistes invités pouvaient se succéder sur la scène, à la grande joie de leurs fans. Même la coupure d’électricité qui a empêché le dernier groupe en prestation, Les Garagistes, d’aller au terme du temps qui lui était imparti n’a pas entamé l’ardeur des nombreux spectateurs. Dans la discipline et le cœur en joie d’avoir assisté à un beau concert, ils sont rentrés chez eux. Mais avant, ils ont pu apprécier les Garagistes à travers des titres comme Wayebebo, Wakalomé, Bengué, livre blanc, Sanouman. Tous ces morceaux bien connus par le public était, à chaque fois, repris en chœur. 

Dézy Champion, avec son ambiance «Wôyô» rappelant les débuts du Zouglou, n’est pas passé incognito. Mieux, il a réussi à soulever la foule. Et le public qui était visiblement heureux de le voir reprenait chacun de ses morceaux dont Orphelin, Aller à Paris.

La formation artistique Espoir 2000 a aussi égayé ses fans. Avec ses chansons sur les jeunes filles qui choisissent la «série C», les journalistes «kpakpato», les comportements véreux des politiciens. Pat Sako qui maîtrise le live a créé une vive émotion avec le morceau Abidjan faro dans lequel il montre que la capitale économique ivoirienne est plus «doux que Paris». En somme, les Zouglou Days à Bouaké ont permis de conforter le rythme dans toute sa dimension populaire.

Soulignons que la caravane des Zouglou Days sera samedi à Korhogo.

IssaT. Yeo

(Envoyé spécial

 

Read 1698 times Last modified on mardi, 23 avril 2013 22:32