« Tohuku à travers les yeux des photographes japonais » : Une projection dans le miroir du passé pour découvrir l’histoire et la vie de la région
  • Accueil
  • Culture
  • « Tohuku à travers les yeux des photographes japonais » : Une projection dans le miroir du passé pour découvrir l’histoire et la vie de la région

« Tohuku à travers les yeux des photographes japonais » : Une projection dans le miroir du passé pour découvrir l’histoire et la vie de la région

dimanche, 01 juillet 2018 16:04
L'exposition photogrpahique « Tohuku à travers les yeux des photographes japonais » L'exposition photogrpahique « Tohuku à travers les yeux des photographes japonais » Crédits: Salif D. CHEICKNA

Pendant un mois, les amateurs d'art, de photographies, la communauté des arts… en somme les visiteurs de la Rotonde des arts ont pu découvrir et se faire une opinion du riche patrimoine de Tohoku. Ce, à travers les objectifs des photographes issus de cette région du japonais.

Les œuvres photographiques exposées à la galerie Rotonde des arts du 31 mai au 23 juin 2018, ont permis de découvrir une autre facette de la culture japonaise. L’on découvre dans la technique du travail une autre façon de faire les portraits. Des œuvres qui interpellent, magnifient la grandeur de la culture japonaise.

Les photographies de Teisuke Chiba, Ichiro Kojima, Hideo Haga, Masatoshi Naito, Hiroshi Oshima, Meiki Lin, Masaru Tatsuki, Sendai Collection, Nao Tsuda et Naoya Hatakeyama sous la supervision du curateur Kotaro Lizawa ont illuminé pendant toute cette période les cimaises de la Rotondes des arts. Il faut note que cette exposition a été co-organisée par l'Ambassade du Japon en Côte d'Ivoire avec la Japan Foundation en collaboration avec la Rotonde d'art à Abidjan-Plateau.

Certainement que l’environnement naturel et culturel saisis instantanément dans ces photographies, qui consacrent « Tohoku à travers les yeux des photographes japonais », ont sans nul doute ébloui le public.  « Ces photographies représentent les visages variés de Tohoku, et nous espérons que cette région relativement inconnue sera rendue plus familière par la brillante expression artistique de ces merveilleux photographes japonais », estiment le curateur et critique de photographie Kotaro Lizawa. Ces photographies, explique le Professeur Yacouba Konaté, directeur du centre d’art la Rotonde des arts et président honoraire de l’association internationale des critiques d’art, ont été prises entre les années 1940 et 2000. Certaines en noir et blanc, d’autres en couleurs.

L’objectif de cette exposition d’œuvres photographiques n’était pas de rappeler la catastrophe qui a durement touché cette région qui couvre le Nord-est de l’île principale du Japon, le Honshu, a souligné le chargé d’Affaires de l’Ambassade du Japon en Côte d’Ivoire, Hideki Uezono. Et de rappeler que cette exposition a été  initiée lors du 1er anniversaire du tsunami du 11 mars 2011 qui a dévasté cette région.

Les œuvres photographiques portent sur une centaine de pièces en noir et blanc ou couleur et représentent les travaux de neuf photographes et d’un groupe de photographe tous originaires du Tohoku. Ces photographes, dira le diplomate japonais, appartiennent à des générations et à des tendances stylistiques variées. Ce qui, à l’en croire, a pour avantage de présenter plusieurs aspects fascinants de cette région.

Cette exposition, faut-il le signaler, a été l’occasion de présenter un aperçu de la cosmogonie japonaise. « Il convient de noter que le Tohuko semble encore conserver la trace de la culture Jomon qui s’est développée entre 15000 et 3000 ans avant Jésus Christ et connue comme étant la matrice du Japon, cette dernière étant difficile maintenant à trouver dans l’archipel », a soutenu le chargé d’Affaires.

Salif D. CHEICKNA

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

Lu 177 fois Dernière modification le dimanche, 01 juillet 2018 17:03