Téléphonie mobile/Institutions scolaires et sanitaires : Vers une réduction de 50% sur les tarifs publics affichés par les opérateurs
  • Accueil
  • Culture
  • Téléphonie mobile/Institutions scolaires et sanitaires : Vers une réduction de 50% sur les tarifs publics affichés par les opérateurs

Téléphonie mobile/Institutions scolaires et sanitaires : Vers une réduction de 50% sur les tarifs publics affichés par les opérateurs

dimanche, 24 juin 2018 08:40

Le ministre Bruno Koné a indiqué à la 15ème édition des Journées du communicateur (J'Com) que la formation doit épouser les exigences de notre temps, en particulier celle du numérique.

Téléphonie mobile/Institutions scolaires et sanitaires : Vers une réduction de 50% sur les tarifs publics affichés par les opérateurs

« Nous travaillons à la facilitation de l'accès à l'Internet de nos étudiants et des enseignants. La formation des défis doit épouser les exigences de notre temps, en particulier celle du numérique qui impacte l'ensemble des processus de productions économiques. Dans ce cadre, nous venons de mettre en place une note à l'intention de nos opérateurs de téléphonie appliquée aux institutions scolaires et sanitaires. Elle consiste à offrir une réduction de 50% sur les tarifs publics affichés par les opérateurs mobiles (une sorte de tarif social labellisé)",  a affirmé Bruno Nabagné Koné, ministre de la Communication, de la Poste et de l'Economie numérique, porte-parole du gouvernement.

C'était à l'ouverture de la 15ème édition des Journées du communicateur (J'Com) qui a lieu le 21 juin 2018, dans ladite institution.

Bruno Nabagné Koné a invité les étudiants à saisir les opportunités que leur offre le numérique, à rêver grands. « Vous arrivez sur le marché du travail au moment où la libéralisation du secteur audiovisuel devient effective, au moment où vont se mettre en place de nouvelles chaînes de télévision, j'espère que vous trouverez votre voie », a-t-il soutenu.

Aussi les a-t-il rassurés que tout sera mis en oeuvre pour répondre favorablement à leurs doléances car a-t-il dit,  il s'agit de former l'élite et les cadres de demain. " Pour le Président de la République, Alassane Ouattara et son Premier ministre Amadou Gon Coulibaly, il n'y a pas de sacrifices trop grand surtout lorsqu'il s'agit de nos enfants", a-t-il dit.

Eugène YAO

eugene.yao@fratmat. info

Lu 333 fois Dernière modification le dimanche, 24 juin 2018 08:56