• Accueil
  • Culture
  • Showbiz: Gadji Céli annonce la ‘’Prolongation’’

Showbiz: Gadji Céli annonce la ‘’Prolongation’’

vendredi, 11 octobre 2019 20:16

En France depuis quelques années, Gadji Céli Saint Joseph travaille à Paris pour la consolidation de sa carrière. Et d’ici peu, il sortira un maxi-single intitulé ‘’Prolongation’’.

A cheval entre sa vie familiale, sa carrière, ses projets et les affaires, on peut le dire, Gadji Céli ne chôme pas à Paris où il réside depuis quelques années. Le footballeur-chanteur, dont la carrière a débuté en 1984, maintient le cap d’une carrière musicale constante. Malgré les épreuves de la vie, notamment le décès de sa génératrice qu’il n’a pu accompagner à sa dernière demeure.

« Cela m’a vraiment affecté. Ç’a été un coup dur pour moi. Pour oublier cela, j’étais obligé de me mettre à fond dans mes séances d’enregistrement. Je me suis acharné sur le travail afin d’oublier cette forte douleur. Je voudrais profiter de l’opportunité pour remercier les Ivoiriens de la diaspora qui se sont mobilisés pour m’apporter un soutien sans faille à Paris. Grâce à eux, j’ai pu offrir une veillée digne à la mémoire de ma mère. A Abidjan, j’ai vu la grande mobilisation des artistes, de mes fans, de mes amis, cela m’a énormément touché. Je tiens à les remercier, sans oublier mon grand frère Mathias qui a piloté l’organisation des obsèques. A eux tous, j’exprime ma gratitude », a confié l’artiste que nous avons joint au téléphone le week-end dernier.

Pour revenir à sa carrière, Gadji Céli annonce la présentation officielle de son nouveau maxi-single le 26 octobre, suivie d’un grand concert en décembre à Paris. « Peu importe le continent, je ne serai jamais à court d’inspiration. Ma première œuvre est sortie fin 1984. Cela me fait 35 ans d’une carrière constante. Mon dernier album ‘’Point Sensible’’, sur lequel figure les titres ‘’ Ça djô’’, ‘’Amour Foyer Problème (AFP)’’ est sortie en 2016. Et là, je viens de réaliser un maxi-single intitulé ‘’Prolongation’’.

Un aperçu a déjà été donné par le titre ‘’Ancien feu’’. Un autre titre intitulé ’’ Ça cache quoi ?’’ sortira d’ici peu. Sur ce maxi-single de quatre titres, figure une version afro-zouk de ‘’You Tamalemi’’. La présentation du maxi-single se fera le 26 octobre. Et, il y aura un grand concert le 28 décembre à Paris », révèle le king Céli, qui a aussi suivi de loin l’actualité du décès de DJ Arafat en août dernier.

Pour lui, quand les artistes ont du talent, on a tendance à ne pas les considérer. C’est après leur décès qu’on constate un gros vide.

« Les artistes qui donnent de la joie, qui font passer les moments d’anxiété, il est important qu’on leur donne un minimum de considération. Ce n’est pas seulement que les artistes-musiciens, il y a aussi les footballeurs. Lorsqu’ils remportent une coupe, c’est tout le pays qui est dans la joie. Il faut savoir préserver l’image de nos icônes et de nos stars », exhorte-t-il.

L’occasion était également propice pour aborder avec Gadji Céli la crise qui secoue en ce moment le Bureau ivoirien du droit d’auteur (Burida). Une maison qu’il a dirigée pendant un an (2009-2010). « C’est dommage, ces crises à répétition. J’espère que la paix viendra. J’ai fait juste un an au Burida ; je n’ai pas pu bien travailler, mais j’ai fait ce que je pouvais. Les locaux du Burida étaient dans un état de délabrement total. C’est mon équipe, mes partenaires et moi qui avons offert ce nouveau Burida qui fait aujourd’hui la fierté des artistes. Malgré tout, j’entends plein de choses que les gens racontent sur mon compte », a déploré l’ancien Pca du Burida.

Il explique que lorsqu’il prenait les commandes du Burida, « il n’y avait que 2 millions de Fcfa dans tous les comptes. Avec mon Dg, Michel Baroan, on a fait un audit interne que j’ai encore en ma possession, qui révèle ce que j’ai trouvé dans les caisses. C’est écœurant d’entendre les gens dire que nous avons mis la maison en faillite. Tous les artistes qui ont bénéficié de l’argent du Burida sont répertoriés dans des documents comme preuve. Je n’ai pas pris l’argent des artistes. J’ai plutôt donné aux artistes leur argent. Quand les artistes avaient un problème, j’étais là pour eux. Si on me reproche cela, alors tant mieux, car pour moi, j’aurai fait œuvre utile », regrette l’artiste qui annonce son retour au pays pour bientôt.

« Je rentre bientôt. Mon plus grand souhait est que la Côte d’Ivoire se retrouve avec ses filles et ses fils, qu’ils se parlent, s’entendent pour l’intérêt du pays. Nous devons être soudés Que les uns et les autres se pardonnent afin que la Côte d’Ivoire reste une et indivisible », a lancé Gadji Céli.

SERGES N’GUESSANT