• Accueil
  • Culture
  • Retraite des journalistes : L’Ojpci s’accorde avec l’Ips- Cgrae

Retraite des journalistes : L’Ojpci s’accorde avec l’Ips- Cgrae

mercredi, 10 avril 2019 18:31

L’organisation qui s’est fixée pour priorité fondamentale la mise en œuvre d’une politique de retraite en faveur des journalistes professionnels de Côte d’Ivoire.

Retraite des journalistes : L’Ojpci s’accorde avec l’Ips- Cgrae

L’Organisation des journalistes professionnels de Côte-d’Ivoire (Ojpci), a procédé, le 09 Avril, dans la salle de conférence de la mairie de Marcory, au lancement officiel de ses activités au titre de l’année 2019, sur le thème : « Quelle reforme innovatrice pour une retraite efficace et assurée ». Olivier Yro, président de l’Ojpci, s’est félicité de la cérémonie marquant le lancement officiel des activités de son organisation qui s’est fixée pour priorité fondamentale la mise en œuvre d’une politique de retraite saine, rassurante et efficace en faveur des journalistes professionnels de Côte d’Ivoire.  « Nous sommes heureux que l’Ips Cgrae ait entendu notre appel. Grâce à ce partenariat, les journalistes pourront aller à la retraite en toute sérénité », a-t-il indiqué.

Quant à Sidiki Diarrasouba, représentant Abdrahaman Berté, directeur général de l’Ips Cgrae, il s’est réjoui du choix porté sur l’institution. « Nous sommes honorés pour le choix porté sur notre institution. Pour ce fait, nous nous donnerons les moyens nécessaires pour vous satisfaire », a-t-il rassuré.

Toute chose qui ne pouvait que réjouir Anoh Kakou, Conseiller technique. En effet, la représentante de Sidi Tiémoko Touré, ministre de la Communication et des médias, a exprimé le soutien du ministre de tutelle. « Nous nous engageons à vos côtés pour assurer une bonne retraite aux journalistes professionnels de notre pays », a-t-elle dit.

Au chapitre des activités 2019 de l’Ojpci, le programme s’articulera autour de la célébration de la journée de la liberté de la presse dont l’invité spécial sera le ministre de la communication du Liberia. Il y aura également l’organisation de la journée internationale de la fin de l’impunité pour les crimes commis contre les journalistes et une série de séminaires de renforcement des capacités sur les changements climatiques et autres thématiques liées au métier du journalisme.

Notons que le conseiller technique Yamata Dogo, représentant le maire Aby Raoul et le directeur de la communication, Nicolas Baba Coulibaly, représentant le ministre-gouverneur du District Autonome d’Abidjan, Robert Beugré Mambé, étaient au nombre des invités.

SERGES N’GUESSANT