Promotion du genre : La gent féminine à l’honneur au Palais de la culture
  • Accueil
  • Culture
  • Promotion du genre : La gent féminine à l’honneur au Palais de la culture

Promotion du genre : La gent féminine à l’honneur au Palais de la culture

mercredi, 27 mars 2013 23:17
Yao Akissi Euphrasie, représentante de la marraine, Jeanne Peuhmond. Yao Akissi Euphrasie, représentante de la marraine, Jeanne Peuhmond. Crédits: palais de la culture

Les femmes de Côte d’Ivoire et de la sous-région ont massivement pris part à la célébration d’ « Afriky – Mousso ».

 

 

 

 

 

Promouvoir la femme africaine à travers l’art et la culture» est, en substance, le centre d’intérêt du festival qui se tient, depuis hier, au Palais de la culture de Treichville. Organisés à l’initiative de l’Ong Abidjan festival et du palais de la culture, cette plate-forme permettra, durant trois jours, à la femme de démontrer au public sa contribution au développement de l’Afrique en général et de la Côte d’Ivoire en particulier.

Pour Kossonou Paul Marie, directeur culturel du palais de la culture, représentant le ministre Maurice Kouakou Bandaman, c’est une opportunité pour la femme de donner un éclat au statut attendu d’elle, aujourd’hui. Ce fut l’occasion pour lui de leur transmettre l’hommage du ministre de la Culture et de la Francophonie, en reconnaissance de leur contribution au développement durable. Car «chaque communauté humaine est sujette à l’exigence de promotion de son patrimoine authentique à travers les manifestations culturelles pour assurer la cohésion sociale et permettre d’aspirer à des lendemains meilleurs », a-t-il soutenu.

Selon Mme Yao Kouassi Euphrasie, coordonnatrice du programme compendium de Côte d’Ivoire à la Présidence, représentante de Jeanne Peuhmond, marraine de la cérémonie, ce moment est un honneur fait aux femmes de la sous-région, notamment du Burkina faso et du Mali, qui ont effectué le déplacement. Car la femme africaine a beaucoup de valeurs qu’elle doit transmettre au-delà des frontières du continent. « Si nous ne nous exprimons pas, nous allons accepter les cultures des autres », fait-elle remarquer. Avant d’exhorter les femmes à s’engager à la promotion de leurs activités et leurs talents.

La coordonnatrice du festival et responsable de documentation du palais de la culture, Kié Liliane, s’est réjouie du challenge  à elles offert pour mener le combat contre les discriminations et les violences faites aux femmes grâce au soutien des autorités ivoiriennes à leur initiative. C’est pourquoi « pendant trois jours, à compter de ce mercredi, nous allons célébrer les femmes de valeur, de qualité dans leurs domaines de compétence respectifs », a-t-elle indiqué. Au cours de ces trois jours, des conférences, des défilés de mode, une dédicace de livre et un spectacle musical de femme meubleront la célébration.

Adou Hervé

Stagiaire 

 

Lu 2026 fois Dernière modification le mercredi, 27 mars 2013 23:23