• Accueil
  • Culture
  • Prix d’excellence culture 2018: Maurice Bandaman a remis les prix des deuxièmes et troisième lauréats

Prix d’excellence culture 2018: Maurice Bandaman a remis les prix des deuxièmes et troisième lauréats

jeudi, 17 janvier 2019 11:36
Le ministre Bandaman Maurice et les récipiendaires ont immortalisé l’instant. Le ministre Bandaman Maurice et les récipiendaires ont immortalisé l’instant. Crédits: DR

Le ministre de la Culture et de la Francophonie, au cours d’une sympathique cérémonie, a tenu à exprimer les encouragements  du Chef de l’État.

Serge Bilé en Littérature, Georges Momboye en Arts vivants et Jem’s Kokobi en Cinéma et arts visuels ont décroché les premiers Prix d’excellence 2018, au titre du ministère de la Culture et de la Francophonie.

Après qu’ils ont été distingués par le Président de la République, à la veille de la commémoration de l’accession de la Côte d’Ivoire à l’indépendance, au Palais présidentiel, la charge est revenue à Maurice Bandaman, ministre de la Culture et de la Francophonie, de récompenser les 2es et 3es lauréats, dans le prolongement de cette journée d’excellence. Au cours d’une cérémonie qui s’est déroulée le 16 janvier, à la Bibliothèque nationale au Plateau, 6 lauréats dans les catégories Littérature, Arts vivants, Cinéma et arts visuels ont reçu leur Prix d’excellence 2018.

Il s’agit de Liazéré Séri Elie Kouaho, dramaturge (2e) et Dick Georgette dite Gina Dick, écrivaine (3e), en littérature ; La Compagnie Ivoire Marionnettes (2e) et Le Collectif au nom du Slam, slameurs (3e), en Arts vivants ; Dako Léki Ananias, photographe (2e) et Valérie Oka, plasticienne (3e), en Cinéma et arts visuels. Les lauréats sont repartis avec un trophée, un diplôme et un chèque de 1,5 million de FCfa pour les 2es de chaque catégorie et un trophée, un diplôme et un chèque de 1 million pour les 3es.

« Nous sommes fiers de vous. Recevez ici toute mon admiration et mes félicitations pour le travail que vous abattez nuit et jour en vue de hisser haut les couleurs ivoiriennes au niveau international. La nation tout entière reconnaît aujourd’hui votre mérite et votre contribution au développement économique, social et culturel de notre pays. Soyez-en remerciés », a encouragé Maurice Bandaman. Avant d’inviter les récipiendaires et tous les acteurs culturels à mériter la confiance placée en eux par le Président de la République, Alassane Ouattara, qui fait de la culture de l’excellence sa priorité.

« J’aimerais vous inviter à fournir plus d’effort dans le travail, afin que vous puissiez prendre une part constamment active à la construction d’une Côte d’Ivoire plus prospère. Car en instituant ce Prix, le gouvernement veut impliquer tous les acteurs du monde des arts et de la culture dans le développement durable, facteur de stabilité de la nation », a-t-il exhorté.

Parlant au nom des récipiendaires, Dako Léki Ananias, a exprimé leur gratitude et leur engagement à faire la promotion de la paix à travers leurs créations. Et surtout à travailler davantage pour mériter le trophée qui leur a été attribué.

Faut-il le rappeler, après plusieurs éditions, le Prix national d’excellence (Pne) a permis de récompenser de nombreux jeunes, femmes, artisans, élus locaux, entrepreneurs, Ong, sportifs, diplomates, administrateurs civils, agents des services financiers, entreprises.

Toutes ces personnes ont été distinguées grâce à des contributions ingénieuses au développement de la Côte d’Ivoire, à l’esprit de créativité dont elles ont fait preuve et aux talents identifiés en elles par des jurys et qui peuvent favoriser l’accroissement des richesses nationales.

SERGES N’GUESSANT