• Accueil
  • Culture
  • Presse: L’Union nationale des correspondants de presse de Côte d’Ivoire a vu le jour

Presse: L’Union nationale des correspondants de presse de Côte d’Ivoire a vu le jour

mardi, 03 octobre 2017 01:23
Presse: L’Union nationale des correspondants de presse de Côte d’Ivoire a vu le jour Crédits: Charles Kazony

L’Union nationale des correspondants de presse de Côte d’Ivoire (Unacop-Ci) a vu le jour, à l’issue de l’assemblée constitutive qui s’est déroulé les 29 et 30 septembre, à Bouaké.

Après le toilettage des textes, les correspondants de presse de la ville hôte et ceux venus de toutes les régions de Côte d’Ivoire ont procédé à l’élection du tout premier président de cette union portée sur les fonts baptismaux. Le bureau électoral n’a reçu qu’une seule candidature. Il s’agit de Ladji Abou Sanogo, correspondant de Soir-info dans la région de Gbêkê, élu par acclamation. Faisant parti de l’un des doyens parmi les correspondants de Côte d’Ivoire, le nouvel élu présidera aux destinées de l’Unacop-Ci pour un mandat de quatre ans renouvelable une seule fois.

Prenant la mesure de la responsabilité que lui ont confiée ses pairs, Ladji Abou Sanogo a promis mener le combat pour l’amélioration des conditions de vie et de travail des journalistes-correspondants, en insistant sur l’organisation des ateliers de formation. « C’est en regardant dans la même direction qu’ensemble nous pourrons avoir gain de cause », a annoncé Ladji Abou Sanogo qui bénéficie déjà du soutien des autorités de la région de Gbêkê, avec à leur tête, Konin Aka, préfet de la région de Gbêkê, préfet du département de Bouaké.

Son représentant, Vakaba Koné, secrétaire général 1 de la préfecture, a, à son nom, réaffirmé le soutien de l’institution qu’il dirige. « Nous allons demander à toutes les collectivités locales (Ndlr : Mairies et conseils régionaux) de prévoir, chaque année dans leurs budgets, un chapitre qui sera consacré aux correspondants de presse », a-t-il suggéré.

L’Université Alassane Ouattara (Uao) s’est-elle, aussi, engagée auprès de l’Unacop-Ci. « Nous prenons l’engagement de signer un partenariat avec l’Unacop-Ci qui permettra aux correspondants de presse d’être formés à moindre frais dans notre institution », a dit Dr Niamkey, enseignant à l’Uao, par ailleurs chargé de communication de l’institution concernée.

Tout en saluant la naissance de l’Unacop-Ci, Zio Moussa, président de l’Olped et Kangah Rovia, 1er vice-président de l’Unjci, ont pris la ferme résolution de contribuer à la formation des journalistes-correspondants membres de cette union. « Vous êtes des journalistes à part entière, comme tous ceux qui sont à Abidjan », ont-ils lancé.

Il est à noter que bien avant l’Assemblée générale, Zio Moussa a prononcé une conférence sur le thème: « Le correspondant de presse, face aux défis de l’information et de la communication ». Une conférence qui a pris l’allure d’un véritable cours magistral.

CHARLES KAZONY
CORRESPONDANT REGIONAL