• Accueil
  • Culture
  • Popo carnaval 2019: Les valeurs culturelles au service de la cohésion sociale

Popo carnaval 2019: Les valeurs culturelles au service de la cohésion sociale

vendredi, 08 février 2019 18:01
La tradition Abouré, dans toute sa diversité, sera à l’honneur La tradition Abouré, dans toute sa diversité, sera à l’honneur Crédits: DR

Le lancement de la fête annuelle des Abouré de Bonoua a eu lieu jeudi soir à la bibliothèque nationale.

Il y avait du beau monde, le 8 février à la bibliothèque nationale au Plateau. Il s’agissait du lancement officiel de l’édition 2019 du Popo Carnaval à  Bonoua du 22 avril au 5 mai 2019. Ce rendez-vous de la valorisation de la culture ivoirienne et principalement celle des Abouré, connaît de grandes innovations cette année.

 

A en croire le secrétaire du commissariat général, Arsène Moussou, cette 39e édition du Popo Carnaval verra la participation de la diaspora Abouré qui n’est pas composée essentiellement de personnes vivant hors du territoire ivoirien. Il s’agit d’Abouré partis de Bonoua et qui sont propriétaires terriens à Locodjro dans la commune d’Attécoubé, en territoire Ebrié. Ces derniers seront célébrés. L’autre innovation est l’introduction du village de l’intégration, qui aura pour avantage de promouvoir les différentes cultures de la sous-région. Les jeunes natifs de Bonoua, à travers le monde, qui ne connaissent pas leur terre d’origine, pourront à travers Popo kids, se familiariser avec leurs valeurs culturelles et ancestrales.

 

L’édition 2019 placée sous le thème " valeurs culturelles et traditionnelles pour une cohésion sociétale durable ", ne manque pas de soutien, tant local que national. Le président de l’union nationale des journalistes de Côte d’Ivoire (unjci), Traoré Moussa dit MT, fils de la région et parrain de la 39e édition du Popo carnaval de Bonoua, a saisi l’occasion pour lancer un appel à la cohésion des filles et fils de la cité de l’ananas. " Taisons nos querelles et rassemblons-nous autour du Popo Carnaval ", a plaidé MT. Qui constate que sa région d’origine est en proie à des querelles et division de ceux même qui doivent contribuer à son développement. " Nous avons toutes les compétences chez nous. Capitalisons les, pour ne plus que le développement parte de Bassam pour nous traverser et se retrouver à Aboisso ", a argumenté Traoré Moussa. Qui, rendant hommage aux pionniers du Popo Carnaval, a invité les populations ivoiriennes à se déplacer nombreuses à Bonoua.



Au nom de l’Arebo, la mutuelle de développement de Bonoua, initiatrice du carnaval depuis 1972, le Professeur Paul Aholié a réaffirmé son soutien aux organisateurs et souhaité que le thème qui épouse  l’air du temps  soit une occasion " de réconcilier les cœurs, pour une réconciliation durable ", a-t-il souhaité. Même son de cloche pour le maire Paul Amethié de Bonoua. Qui met toutes les entités associatives communales à la disposition du Popo Carnaval, espérant qu’après cette édition, sa ville retrouve la cohésion. Plusieurs autorités dont les ambassadeurs du Mali, du Niger ainsi que le maire de la commune d’Adjamé ont rehaussé la cérémonie de leur présence. Le représentant du ministre de la culture et de la francophonie, Koffi Bilé, a ouvert la 39e édition du carnaval, dont le royaume Bron est l’invité spécial.


Marc Yevou