Musique: Bob Marley renaît ce samedi, 32 ans après sa disparition
  • Accueil
  • Culture
  • Musique: Bob Marley renaît ce samedi, 32 ans après sa disparition

Musique: Bob Marley renaît ce samedi, 32 ans après sa disparition

vendredi, 10 mai 2013 10:45

A Abidjan les préparatifs vont bon train. Les clubs reggae de la ville s’activent pour donner à ce 32ème anniversaire un cachet spécial. A cela s’ajoute les nombreux « maquis » et bars qui seront sous le sceau de la musique reggae qu’ils distilleront tout au long de la journée du samedi.

Musique: Bob Marley renaît ce samedi, 32 ans après sa disparition

Le 11 mai 1981 s’éteignait Bob Marley et la musique perdait l’une de ses plus grandes icônes. La communauté mondiale de rasta célèbre donc ce samedi 11 mai 2013, le 32ème anniversaire de la disparition de Robert Nesta alias Bob Marley. Plus de 30 ans après sa mort, Bob Marley reste une personnalité populaire partout dans le monde.

 

A Abidjan les préparatifs vont bon train. Les clubs reggae de la ville s’activent pour donner à ce 32ème anniversaire un cachet spécial. A cela s’ajoute les nombreux « maquis » et bars qui seront sous le sceau de la musique reggae qu’ils distilleront tout au long de la journée du samedi.

 

« Dans la matinée, je vais commencer par les sons de nos artistes. À savoir, Alpha Blondy, Tiken Jah, Tangara Speed Goda, Ismaël Isaac et bien d’autres. Ensuite, je ferai monter le mercure aux environs de 20 heures avec toute la panoplie de morceaux de Bob Nesta Marley dont je dispose », indique Narcisse Koffi, tenancier de maquis à Abidjan.

 

Du côté d’Abobo, avec le club reggae de la Palmeraie et à Angré, les gérants de bars et « maquis » annoncent  pour ce 11 mai une soirée en couleur qui va retracer l’histoire de la musique reggae. Le public aura droit à des projections de films sur la vie de Bob Marley et sur l’histoire du rastafarisme.

 

Il faut le signaler, l’homme qui est célébré est aussi appelé le « pape du reggae » pour avoir marqué de son empreinte ce genre musical. Sa très forte personnalité lui a permis de concilier les opinions des politiciens en Jamaïque.

 

En 1978, lorsque son pays fut plongé dans une violence civile causant des milliers de victimes, sur invitation du gouvernement, il organisa un concert de paix et d’unification dénommé « peace concert ». Très écouté par son peuple, il ramena ainsi la paix et la quiétude en Jamaïque.

 

Dans sa vie, lors des élections parlementaires de 1972, en Jamaïque, il a sillonné tout le pays en appelant les citoyens à sortir massivement pour accomplir son devoir civique.

D'ailleurs, à l'occasion de la célébration de ses 68 ans, le 6 février 2013, à Kingston, la ministre jamaïcaine de la Culture, Lisa Hanna, a déclaré que les paroles des chansons de Bob Marley restent "pertinentes" et appelaient les Jamaïcains à créer "une société saine, plus attentionnée, plus pacifique et plus progressiste".

 

Personnalité de référence pour les Jamaïcains, un musée lui a été dédié sur le terrain de sa maison à Kingston. Auteur-compositeur-interprète, il a laissé pour la postérité une discographie impressionnante qui continue d’être appréciée par les mélomanes.

 

CHEICKNA D. Salif

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Lu 2042 fois Dernière modification le vendredi, 10 mai 2013 11:52