Musique : Alif Naaba présente le fruit de "Visa pour la création"
  • Accueil
  • Culture
  • Musique : Alif Naaba présente le fruit de "Visa pour la création"

Musique : Alif Naaba présente le fruit de "Visa pour la création"

mercredi, 15 mai 2013 11:30

L’enfant de Yopougon Banco2, surnommé « le prince aux pieds nus » sert dans cette œuvre musicale qualifiée de singulier du djembé et la calebasse mêlés aux sons de la guitare.

Normal 0 21 false false false FR X-NONE X-NONE MicrosoftInternetExplorer4

 

Musique : Alif Naaba présente le fruit de "Visa pour la création"

 

De passage à Abidjan du 11 au 14 avril dernier, à l’occasion du festival de la musique urbaine de d’Anoumabo, l’artiste Alif Naaba avait annoncé sur la scène d’Abobo la sortie très prochaine de son nouvel album.

 

Aujourd’hui, c’est chose faite. Son dernier cru, « Yi-Ki », un album de 12 titres a été présenté officiellement au grand public, le mardi 14 mai, à l’institut français de Ouagadougou.

 

L’enfant de Yopougon Banco2, surnommé « le prince aux pieds nus » sert dans cette œuvre musicale qualifiée de singulier du djembé et la calebasse mêlés aux sons de la guitare.

 

« Yi-Ki » est une fenêtre ouverte sur le monde car il est né du programme « Visa pour la création » dont l’artiste a été le lauréat en 2012. Toute chose qui lui a permis de bénéficier d’une résidence artistique à Paris et de visiter certaines capitales africaines dont Kigali au Rwanda.

 

Auteur-compositeur et interprète de talent, également artiste engagé il appelle à travers des textes incisifs à la restitution des droits de l’Afrique.

 

Alif Naaba tire son inspiration de la musique traditionnelle. Chacune de ses  compositions est la  traduction de sa sensibilité, nous le confiait-il, à Abidjan.

 

Dans cet opus il a su faire le mariage dans une belle harmonie musicale, entre les rythmes traditionnels moaga et une fusion de jazz et de popo-folk. Avec des chansons en moré, français et malinké fait voyager le mélomane à travers l’Afrique.

 

 

 

CHEICKNA D. Salif

 

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lu 1145 fois Dernière modification le mercredi, 15 mai 2013 11:52