Imprimer cette page

Livre: Un prêtre écrit à l’épouse qu’il n’a pas eue

mardi, 31 juillet 2018 12:13
Livre: Un prêtre écrit à l’épouse qu’il n’a pas eue Crédits: DR

Président de l’Ucao Togo, le père Francis Barbey sort son vingtième livre dont la présentation a été faite le week-end dernier, à la librairie Carrefour Siloe. 

Prolixe, le verbe aisé, Francis Barbey a fait se remplir le week-end dernier, la salle de dédicace de la librairie Carrefour pour parler de son tout dernier livre. Le vingtième de sa carrière. A ses côtés, Zio Moussa, journaliste de renom, Raymond Ahoua, évêque du diocèse de Grand-Bassam, Emmanuel Wohinin secrétaire général de la conférence des évêques de Côte d’Ivoire.

Le livre est une lettre d’un homme à une femme à qui il décide d’écrire pour se faire entendre. Il tient en 68 pages mais est d’une épaisseur annoncée dès la couverture présentant une femme de dos et un titre insurgé : La lettre d’un prête à l’épouse qu’il n’a pas eue. Titre amplifié, obtenu à l’arraché auprès de son conseiller littéraire et qui suscite un intérêt en France et au Togo.

Ce livre est écrit à partir de l’observation de la société qui est en pleine mutation, avec l’apparition des nouveaux médias, des mœurs anticonformistes. Les zones d’ombres de cette transformation doivent être invitées au débat et non évitées. Il en est ainsi de l’idée d’homme et de la famille. Le modèle de famille naturelle et d’homme se métamorphose au profit d’autres types de monde familial dit moderne.

Le changement de cette humanité permet de remettre en cause la société et le monde. Pour le faire, il y a de l’avis de l’auteur : « des réseaux idéologiques, économiques qui bouleversent tout. Mon ouvrage est donc l’éloge du modèle de mariage chrétien. Tous les autres modèles contribuent à agresser l’humanité (…) La famille étant le cœur de la société, si on la détruit, on sera livré à la merci de toutes les dérives. J’ai souhaité ce livre pour inviter les uns et les autres à se marier et ceux qui traversent des périodes difficiles à tenir bon ».

Et l’auteur de citer l’exemple du président Bédié qui a récemment célébré ses 60 ans de mariage avec son épouse née Henriette Koizan Bomo. Les nouvelles valeurs ne sont pas au service de notre humanité.

Les organisateurs de la dédicace ont permis aux invités de partager ensemble la lecture de trois passages triés sur le volet des pages 15 à 17, 31 à 33 et 46 à 48. Elles ont été la porte d’entrée dans l’ouvrage et le prétexte d’une foule de questions de l’auditoire désireux de savoir à titre d’exemple, la place des ex dans un couple, la chasteté dans la période précédant le mariage, les mariages homosexuels, etc.

A l’aise face aux questions, le père Francis Barbey a insisté pour faire comprendre que le point de départ est une conviction car « le couple chrétien marche vers des noces éternelles ». Nullement découragé par la pléthore de divorces (Ndlr : 8 en moyenne prononcés chaque vendredi), l’auteur a invité à ne pas renouveler les modèles de sociétés qui détruisent l’avenir de l’homme en mettant fin à la procréation par exemple. Le père Emmanuel Wohinin a eu la charge de la présentation du livre dont la valeur marchande est de 2000f.

ALEX KIPRE

Lu 328 fois Dernière modification le mardi, 31 juillet 2018 12:27