LIVRE : Euloge Atsé, en toute liberté

samedi, 13 avril 2019 19:33

Paru aux Editions Edilis, l’ouvrage de 200 pages, signé de l’écrivain diplomate Euloge Atsé, suscite des questionnements dès la couverture.


 Le titre ? Une prison. Comme dans un message contradictoire, l’image qui accompagne le titre n’est autre que celle d’une chenille à l’étape de chrysalide, puis d’un papillon traduisant dans son élan et dans toute sa splendeur, la beauté d’un envol, expression de liberté.

 Tout en saluant l’initiative de la directrice des éditions Edilis, Mical Dréhi, qui a accepté de réaliser le rêve de l’auteur, le ministre des Affaires Etrangères, parrain de la cérémonie, Marcel Amon Tanoh, a présenté l’intérêt de l’œuvre : « Ce premier essai d’Euloge Atsé revêt un intérêt philosophique certain.

Dans un style alliant le roman, l’essai et la prose, elle inspire des interrogations sur notre condition humaine, voire même existentielle. Tous les aspects de la vie sont abordés. La naissance, la condition de l’homme, la souffrance, la joie, la vie de couple, la famille et la mort. L’écriture est puissante, le vocabulaire riche. Le choix même du prénom de votre héros Her, interpelle. Je vous encourage à ne pas vous arrêter en si bon chemin. Je vous assure que je serai heureux de vous accompagner sur cette lancée ».

Dans une salle de conférences archipleine de diplomates amoureux des belles lettres, Marcel Amon Tanoh a prononcé des mots d’encouragements et de félicitations à l’auteur pour ce premier pas.

Attirant l’attention sur le style d’écriture de d’Euloge Atsé, le docteur Goprou Djaki Carlos, linguiste et préfacier de l’œuvre, fait savoir qu’à première vue, l’on pourrait penser à un mélange de genres littéraires.

 Un mélange qui pourrait créer ainsi la confusion dans l’esprit du lecteur. Et pourtant, « avec dextérité (...), Euloge Atsé réussit à faire cohabiter plusieurs genres littéraires : le roman, la prose poétique et l’essai littéraire. Alors qu’on est tenté de lui attribuer les qualités d’un essai littéraire, une Prison est en réalité un roman, avec Her comme personnage principal ».

 Il poursuit son commentaire pour mieux expliquer le titre : « Une prison, selon la conception contemporaine, est un lieu d’emprisonnement, un pénitencier. Par extension, prison se réfère également à la peine d’incarcération. Le présent ouvrage ne désigne nullement ce concept. Son message est clair et ne souffre aucune ambiguïté : l’Homme, dans sa condition universelle, est un prisonnier dans son corps. Toutefois, cette prison est en réalité un lieu de renaissance. En fin de compte, une prison n’est point une prison ».

Notons qu’Euloge Atsé est né le 11 mars à Abidjan Plateau. Il est juriste et diplomate de carrière, formé à l’Ecole nationale d’administration ivoirienne (Ena). Après avoir occupé les fonctions de Consul et chargé d’Affaires à la représentation ivoirienne au Mali, il est actuellement Conseiller dans une ambassade ivoirienne en Europe.

Passionné d’art, de culture, de littérature engagée, de philosophie et d’écriture, il s’abreuve d’abondantes lectures découvertes lors de ses nombreux voyages et s’inspire d’auteurs africains, européens, asiatiques et du Moyen-Orient, tels que Hampâté Bâ, Bernard B. Dadié, André Brinks, Albert Camus, Arthur Schopenhauer, Abdallah Ibn Al Muqqafa.

BRIGITTE GUIRATHE